Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 19:26
Pupille de la nation...

Les enfants des policiers assassinés la nuit dernière près de Paris...

Vont avoir le statut de "Pupilles de la nation"...

Lorsque Mimosa était enfant, elle en croisait...

Sans doute des enfants dont les pères étaient décédés à la guerre...

Déportés, prisonniers, victimes d'attentats...

Elle n'était pas très envieuse de ce statut...

Pourtant, elle se serait bien passée de parents et de famille...

Mais les laisser pour appartenir à la nation...

Il se trouve que ça ne lui disait rien...

En fait, elle ne trouvait pas ça très chic...

Déjà un peu élitiste...

Aujourd'hui, ce statut existe donc toujours...

Il a vu le jour en 1917 et on comprend pourquoi...

Le but était que les orphelins de pères victimes de boucherie soient élevés correctement...

C'est vrai que la nation leur devait bien ça...

Aujourd'hui, quelques modifications ont eu lieu mais...

On peut dire que ça reste quand même intéressant...

Puisque ces pupilles bénéficient d'un accompagnement personnalisé à vie...

Ce qui est loin d'être négligeable...

Quand même...

Aide quotidienne, étrennes, cadeau pour les 18 ans...

Sous forme éventuellement d'une voiture ou d'un ordinateur...

Ou de la prise en charge des frais d'études supérieures...

L'inscription à l'université étant gratuites pour toutes les pupilles...

Automatiquement...

Actuellement, on compte 300 personnes bénéficiant de ce statut...

Evidemment, si les policiers continuent à être la cible des terroristes...

Le nombre va augmenter...

Ce qui pourrait amener Mimosa à revoir son opinion...

Sur les pupilles de la nation...

Elle a dit...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimosa Goldstein
commenter cet article

commentaires

Eugène 14/06/2016 22:08

C'est un juste retour des choses que ladite nation prenne en charge les enfants de parents morts pour le pays... Surtout dans les cas où elle les a fortement entraînés à mourir pour la patrie... Il y aurait donc une "justice"... Pour ma part, enfant orphelin de père mort au travail, au temps où le code du travail était plus que balbutiant et permettait aux petits patrons de faire peu de cas de leurs employés et des envoyer au casse-pipe sans se poser de question, je reconnais humblement que la modeste rente "accident de travail" accordée à notre mère nous a permis de survivre, puis de vivre. C'est ainsi : l'état panse les blessures qu'ils a souvent ouvertes ou contribué à ouvrir... C'est sans doute à cela que l'on voir qu'on est encore en démocratie et que la barbarie n'a pas encore triomphé, malgré tout...

Eugène 14/06/2016 22:13

Bon, décidément, il va falloir que je prenne l'habitude de me relire AVANT de publier un commentaire... J'ai encore laissé deux "fautes" ! Je suis bon pour la retraite, de prof de français !!! J'irai à confesse comme au bon vieux temps : pour le plaisir de commettre des fautes et jouir du pardon de qui voudra bien pardonner ;-)

Présentation

  • : Le blog de mimosagoldstein.over-blog.com
  • : un blog satirique
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens