Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 15:07

Mimosa aura juste une pensée pour les habitants d'Alep...

Une pensée un peu plus chaleureuse pour les habitantes qui vivent des moments épouvantables...

Mais elle n'en dira pas plus...

Car, que dire ???

Juste dire comme les vieilles de son enfance qu'elle croyait qu'on ne verrait plus jamais de massacres comme ça...

Plus de femmes violées dans le cadre d'une guerre qui n'émeut pas tant que ça le reste du monde...

Ou qui se contente de le diviser...

Pendant ce temps-là...

Trump continue à constituer un gouvernement...

Bien marqué dans le repli sur soi...

Les politiques français comptent les points de part et d'autre...

On dit que certains candidats à la primaire socialiste doivent de l'argent au PS...

Des cotisations jamais réglées...

Tout comme on dit que Marie-Ségo avait un peu forcé sur le rhum lorsqu'elle est allée à Cuba pour les funérailles de Castro...

On dit aussi que l'élu de Levallois et sa femme tremperaient encore dans une affaire louche...

Un mariage arrangé qui aurait lésé un pauvre vieux...

Dans le cadre d'une affaire immobilière...

Mimosa et le Sergent Cooper remarquent comme les élus de droite affectionnent l'immobilier...

On dit aussi qu'aujourd'hui, c'est pleine lune...

Une pleine lune très pleine, particulièrement pleine...

Voilà, on dit plein de choses...

Pendant qu'Alep compte et pleure ses morts...

Et ses femmes blessées...

Pas rigolo...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimosa Goldstein
commenter cet article

commentaires

Eugène 14/12/2016 19:18

Oui, que dire devant l'horreur programmée par la Russie qui fait alliance avec un dictateur qui fait passer Castro au rang des débutants ; tout ça, avec l'abandon des Syriens par les USA du temps où ça ne les arrangeait pas d'intervenir en Syrie... Que dire d'autre que des banalités de pauvres citoyens hébétés et impuissants qui prennent l'horreur du monde en pleine figure, pendant que les vautours de la gauche se disputent la dépouille... Capituler ? Ou se prendre encore à croire que la pensée et l'esprit peuvent nous aider à supporter l'insupportable, en lisant ce passage très fort du dernier roman de Laurent Gaudé qui nous parle d'un boucher...
"Mais il connaît désormais le nom que murmurent les hommes le soir, dans les camps : "Grant le Boucher". A Cold Harbor, en sept minutes, il envoie au massacre sept mille hommes. Plus rien n'a de mesure. Il ne réfléchit plus en termes de vies. S'il calculait, là, il saurait que cela fait plus de seize morts à la seconde. C'est comme envoyer du bétail sous la mitraille. Seize morts à la seconde. Chaque homme qui tombe était une vie, avec son histoire, un village natal, des parents qui espèrent des nouvelles, chacun de ses hommes avait peur mais a couru tout de même parce qu'il n'y avait rien d'autre à faire. Là, il sait qu'il le prend, ce nom de "boucher", il le prend et, dorénavant, il l'entendra partout, murmuré à son oreille, transformant les joies en honte et les moments de paix en harcèlement. Il l'entendra lorsque Lincoln se penchera sur lui pour le féliciter, "boucher", il l'entendra lorsque sa femme essaiera de lui murmurer dans l'oreille qu'elle l'aime, "boucher", il l'entendra hurler par la foule lorsqu'il défilera et jusque dans sa vieillesse, "boucher", à chaque instant, "boucher" à chaque moment de lumière où il voudra se féliciter d'être en vie, "boucher" car les sept mille morts de Cold Harbor n'ont servi à rien. Il le prend ce nom, "boucher", et s'en souviendra toujours, même lorsqu'il sera face à Lee vaincu, et plus tard encore, lorsqu'il sera président des États Unis, "boucher", oui, il n'a pas le droit de le nier, lui qui n'a pas su devenir fou comme Ewell. À moins que si, à moins qu'il ne le soit devenu, justement, mais s'en s'effondrer au sol, sans s'en rendre compte : fou, oui, parce qu'il a atteint ce point terrifiant, cet endroit qui avale tout, où seule la victoire compte et où tout peut être sacrifié pour l'obtenir."

Laurent GAUDÉ, Écoutez nos défaites, ACTE SUD, Août 2016

Présentation

  • : Le blog de mimosagoldstein.over-blog.com
  • : un blog satirique
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens