Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 15:29

Mimosa et le vice-consul l'Abbé-Talon hésitent...

A la veille de lancer une souscription nationale...

Ils ne savent plus si les bénéficiaires doivent être les personnes touchées par l'ouragan Irma...

Les allocataires de l'APL...

Ou les propriétaires...

Le vice-consul qui a toujours été un bon chrétien pense qu'il faut toujours aider les plus pauvres...

Mimosa est d'accord mais qui sont-ils ?

Qui sont les plus à plaindre ???

Celles et ceux qui ont tout perdu ???

Les pauvres locataires qui n'ont déjà pas grand chose et à qui on va piquer 5 euros ???

Ou les propriétaires qui ne s'en sortent déjà pas et dont la situation financière dépend justement de ces 5 euros...

Mimosa qui n'est pas forcément une bonne chrétienne ne sait pas...

Et cela au moment-même de lancer cet appel à dons...

Bien sûr, elle serait bien tentée d'aider les personnes des Antilles françaises...

Mais le gouvernement va certainement les prendre en charge...

Ainsi que les organisations humanitaires...

Par conséquent, restent celles et ceux touchés par cette diminution de 5 euros sur l'APL...

Aider les plus pauvres...

Consisterait donc à ce que les bénéficiaires soient les locataires...

Mais comment être sûr qu'ils sont vraiment pauvres...

Et qu'ils n'ont pas une villa pied dans l'eau sur la côte d'Azur qu'ils n'auraient pas déclarée aux services sociaux...

Quant aux propriétaires...

Que vont-ils faire d'un petit billet de 5 euros tous les mois ???

D'ailleurs que peut-on faire avec 5 euros par mois ???

Finalement...

Après avoir beaucoup réfléchi...

Les deux enquêteurs de la rue Messout-Rebort ont décidé de laisser tomber cette idée de souscription...

Le vice-consul mettra de temps en temps une petite pièce dans le tronc de l'église de l'Immaculée Conception...

Quant à Mimosa, elle donnera un petit quelque chose à quelqu'un dans le métro...

Et voilà...

Voilà comment se terminent généralement les aspirations à la souscription de subvention...

Quand elles ne se terminent pas dans la poche des initiateurs !!!

Ce que Mimosa et le père l'Abbé s'interdisent formellement...

Formellement !!!

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires