Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 17:31

Mais qui était donc cet Artaban dont on dit qu'il était si fier ?

Artaban était le nom donné à différents rois Parthes de la dynastie des Arsacides...

C'était aussi le nom d'un héros de Cléopâtre, roman en 13 volumes de Gautier de la Calprenède, publié de 1647 à 1658...

De la fierté légendaire des premiers et de celle, romanesque du second serait née cette expression...

Fière comme Artaban...

Et c'est ce qu'a ressenti Mimosa aujourd'hui en entendant Henri Leclerc sur France Inter...

C'était à propos de cette histoire avec le prétendu humoriste dont Mimosa refuse d'écrire le nom...

Et Mimosa a rosi de plaisir lorsqu'elle a entendu cet avocat, un des plus remarquables de sa profession, dire ce qu'elle même avait dit et écrit au sujet des propositions faites pour interdire ses spectacles haineux...

On ne peut pas les interdire !

L'article 28 de la Constitution est très clair :

La liberté de la presse est garantie et ne peut être limitée par aucune forme de censure préalable...

Oui, Monsieur Valls : PREALABLE !!!

Tous ont le droit d'exprimer et de diffuser librement et dans les seules limites expressément prévues par la loi, les informations, les idées et les opinions...

Voilà...

On ne peut pas interdire les spectacles de cet homme mais on peut et on doit le punir pour les propos anti-sémites qu'il profère à longueur de spectacles...

Actuellement, la salle du théatre de la main d'or est pleine tous les soirs...

Merci monsieur Valls !

valls2

Mimosa et Henri Leclerc confirment qu'il faut le sanctionner pour ce qu'il a dit et non pas l'interdire !!!

Est-ce assez clair ?? ?

Quand même !



Partager cet article
Repost0

commentaires