Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 17:33

Hier, Mimosa est rentrée de vacances. De Bretagne...

 

Dans la nuit, elle a rêvé. Elle était dans un endroit dont elle ne peut pas parler, surtout sur ce blog très lu, au su et vu du grand public, mais ses fidèles lecteurs/trices devineront aisément de quoi il retourne.

 

Elle y était et elle s'ennuyait un peu, comme d'habitude, jusqu'au moment où une femme avait pris la parole  s'exprimant à l'aide de grandes gesticulations corporelles tout à fait désordonnées.

 

N'y tenant plus, un homme s'était levé, avait frappé très fort dans un mur et était parti, l'air très mécontent.

 

C'est alors qu'une femme demanda la parole disant qu'elle n'était qu'une invitée, ajoutant qu'elle venait de temps en temps mais qu'elle avait très bien compris qu'elle dérangeait ne serait-ce que par sa tenue mais qu'elle avait quelque chose à dire et qu'elle le dirait !

 

C'est vrai qu'au milieu de  ces gens toutes et tous habillés de noir, elle faisait un peu tâche :

 

becassine.jpg

C'est le rêve de Mimosa...C'est vrai de vrai !

 

Elle a très bien reconnu la femme qui gesticulait et même si elle ne le fait pas physiquement, elle le fait dans sa tête qui ne va pas très bien mais il ne faut pas le dire.

 

 Elle a aussi reconnu l'homme qui, comme elle, a pratiqué de nombreuses années le yoga et qui lui a dit un jour que personne ne comprend ce qu'elle dit car c'est un endroit où on ne parle jamais du corps, que de la tête, uniquement de la tête...

 

Et elle s'est tout à fait retrouvée dans cette femme en robe verte qui se sent étrangère dans ce lieu même si elle le fréquente depuis des années et qui a bien l'impression qu'elle dérange ou plutôt qu'elle pourrait vraiment déranger si elle disait un jour ce qu'elle pense vraiment car elle n'arrive jamais à penser comme tout le monde. Elle ne le fait pas exprès, c'est comme ça, c'est de naissance.

 

Il faut dire qu'elle n'est pas loin d'être asociale et spéciale ce qui explique peut-être sa situation d'étrangère dans un groupe où le formatage, bien que nié, est du domaine de la réalité.

 

Comme dirait une sainte femme qu'elle connait : "Ca ne peut pas continer comme ça, que fait-elle dans ce groupe ? Il faudrait faire quelque chose, il faudrait prendre une décision quand même..."

 

Cette décision la prendra-t-elle un jour ? Pour le moment, nul ne le sait...Sauf peut-être Bécassine qui n'est même pas sa cousine...

Partager cet article
Repost0

commentaires