Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 17:17

"Demain, tu seras une femme mon fils"...

C'est le slogan inventé par Farida Felghoul pour alerter les parents sur le fait que le méchant Vincent Peillon a décidé d'inculquer la théorie du genre à leurs chers enfants...

Elle invite donc les parents à ne pas envoyer leur progéniture 1 journée par mois à l'école afin de protester contre le fait que les enseignants veulent apprendre aux petits garçons à devenir des petites filles...

Madame Felghoul se sert d'une expérimentation baptisée "ABCD de l'égalité" présentée sous formes de modules et destinée à lutter contre les stéréotypes filles-garçons pour alimenter son goût de la désinformation et sa campagne "Journée de retrait de l'école"...

Campagne qui trouve sa place dans le manifeste lancé par cette dame et qui se nomme pompeusement : "Manifeste des intellectuels du peuple pour les parents d'élèves"...

Madame Ferghoul n'hésite pas à alarmer les parents d'élèves par l'intermédiaire des réseaux sociaux en postant ses messages tendancieux...

Ainsi, vendredi dernier, un directeur d'école de Strasbourg affirme avoir noté un tiers d'élèves absents pour raison de SMS inquiétants et il est loin d'être le seul...

Des élèves dont les parents ne veulent pas que ce gouvernement socialiste donc dépravé inculque des horreurs à leurs enfants...

Mais qui est donc cette dame Farida Felghoul ?

C'est une écrivaine passée de la marche des Beurs :

marche.jpg

A l'extrême-droite...

On pourrait dire aussi :

"C'est une personne souffrant de frustrations extrêmement importantes qui l'ont menée de la marche des Beurs à l'extrême-droite"...

Une droite tellement extrême que même les papas et mamans versaillais commencent à la remettre en question...

Mimosa qui s'intéresse à l'école de la République, voudrait juste apporter deux éléments :

1 - Elle se demande pourquoi le délire de madame Felghoul et des Manif pour tous très concernés par le sujet et qui donc la suivent, ne porte que sur les petits garçons...

Une petite fille ne pourrait donc pas avoir envie de devenir un petit garçon ?

Ou bien faut-il comprendre que la vie et l'avis d'une petite fille ne sont pas si importants que ça ??? Qu'elle n'existe même pas dans les fantasmes ci-dessus décrits...

2 - Elle pense que les papas et mamans versaillais ont peut-être d'autres raisons de se méfier de madame Felghoul...

- Mais pourquoi donc ?

- Elle n'est pas blonde, n'a pas de carré, pas de serre-tête en velours, pas de collier de perles !

Et elle s'appelle Farida !!!

Comme quoi, elle aurait mieux fait d'aller porter ses frustrations ailleurs, la Farida...

C'est ce que pense Mimosa qui se dit que - demain - Farida pourrait bien se voir transformée en sorcière !!!

Et le gouvenement n'y serait pour rien !!!

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
La mère pujet, qui est assez mauvaise aurait tendance à penser que le cas des petites filles n'est pas abordé car après tout, une fille qui devient un garçon ça nous fait un être supérieur de<br /> plus... Mère pujet suggère aussi à Farida. d'aller un tour en Iran où les transsexuels ont droit de cité (contrairement aux homos). Et puis finalement non, qu'elle se taise !!!!
Répondre