Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 15:10

Une "gaffe", c'est une longue tige de bois. Sur une de ses extrémités, se trouve un crochet recourbé vers l'intérieur.

 

On l'utilise généralement sur les bateaux, notamment pour récupérer un objet  tombé à l'eau. C'est pourquoi on retrouve ce mot dans pas mal d'expressions de marins :

 

Ainsi autrefois, "avaler sa gaffe" signifiait mourir. L'expression venait des chasseurs de baleines qui se faisaient manger tout cru s'ils tombaient à l'eau.

 

"Se tenir à longueur de gaffe" voulait dire accoster à une certaine distance. "Voir la terre au bout d'une gaffe" : rester à bord au mouillage...

 

L'expression "faire gaffe" : repousser le danger avec cette espèce de harpon rentrera ensuite dans le langage courant pour dire qu'il faut faire attention.

 

En argot, un gaffe serait un gardien de prison.

 

Quant à la gaffe au féminin, elle est devenue avec le temps synonyme de maladresse, bévue, impair.

 

 

C'est ainsi qu'on peut dire que Mimosa hier a fait une très grosse gaffe en demandant à Arielle de lui passer Berbard Henri au téléphone. Il n'était certainement pas en train de lui acheter un voile chez Ralph Lauren car ils ne vivent plus ensemble... Pas très maline Mimosa, mais à sa décharge, il faut dire qu'elle ne va pas chez une dentiste qui  propose "Point de vue, images du monde" à sa clientèle. Elle n'est donc pas au courant de qui vit avec qui.



Par contre, ne voulant pas recommencer une telle gaffe et devant téléphoner à mademoiselle Jeanne pour lui demander un renseignement, elle va vite se renseigner pour savoir :

 

gaston.jpg

 

si elle file toujours le parfait amour avec son Gaston chéri.

 

Une gaffe le mardi ok, ça peut le faire mais une autre gaffe le mercredi, ce serait impardonnable...

Partager cet article
Repost0

commentaires