Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 14:59

Pendant que Berlusconi est en train de négocier son départ (abandon des poursuites juridiques + un petit pactole nécessaire car il aurait fait de mauvais placements), pendant que le petit Baroin perd les pédales avec son histoire d'effraction qui ne ressemble à rien, pendant que le monde tourne à l'envers et que les éléments se déchaînent dans le Sud de la France...

 

Pendant qu'Aubépine Puget cherche désespéremment une roulette pour son placard (pas facile de nos jours de trouver une roulette qui aille sur un placard vieux d'au moins 15 ans !!!), pendant que Mimosa voit son tas de repassage augmenter de jour en jour et que le sergent Cooper se demande quel sens donner à sa vie...

 

Pendant ce temps, une femme qui souffre d'hallucinations et d'idées étranges depuis l'enfance va fêter ses 82 ans au Centre Pompidou.

 

Il s'agit de l'artiste plasticienne Yayoi Kusama, connue au Japon et aux Etats Unis où elle a vécu de nombreuses années. C'est d'ailleurs un psychiatre qui l'a fait venir à New York à la fin des années 50.

 

C'est là qu'elle découvrira que sa vie est un pois perdu parmi des milliers d'autres pois :

 

sans-titre.png

 

Déjà fragilisée par Hiroshima, la guerre du Vietnam va la laisser dans une grave dépression (en effet, elle y prendra part à sa façon et s'attirera des ennuis).

 

Elle décide alors de rentrer au Japon et s'installe dans un hôpital psychiatrique à Tokyo. Elle y vit depuis 1977 et en a fait son hôtel.

 

Ce mode de vie ne l'empêche pas de continuer à créer. Elle aime particulièrement se mettre en scène au milieu de ballons, de miroirs, de jouets, de petits pois.

 

On peut voir son exposition jusqu'au 9 janvier 2012.

 

La "folie" de cette femme semble très cohérente et combien plus intéressante que toutes ces histoires liées à la dette publique dont on nous rabat les oreilles sans cesse et dont la rue Messout Rebord a décidé de se moquer. On n'arrivera pas à leur faire peur mais on arrivera sans peine à les convaincre d'aller voir l'exposition de la dame aux petits pois...

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> En effet la dame aux petits pois est bien plus intéressante que des hommes ou femmes politiques aux poix chiches en guise de cerveau<br /> <br /> <br />
Répondre