Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 17:11

On peut dire qu'il a eu peur le Cooper Labbé. En effet, le voilà parti en début d'après-midi avec ses mamans Aubépine et Mimosa pour aller chez son marchand de croquettes afin de se fournir en prévision de leur départ en vacances car il était inquiet. On ne sait jamais, là-bas en Bretagne pourrait-il trouver sa marque préférée ? N'en étant pas certain, il avait prit la décision de s'organiser et d'aller les acheter ce dimanche.

 

Stupéfaction en arrivant rue de Charenton ! C'était le chemin du Tour de France, vous savez les gens qui pédalent pendant des jours et des jours, qui boivent le champagne à l'arrivée sous l'auvent d'une banque jaune et qui finissent par arriver un beau dimanche de juillet sur les Champs Elysées. Et bien cette année, ces gens là appelés coureurs du Tour de France, avaient décidé de passer par les rues de Charenton, de Tolbiac, etc... exactement le chemin pour aller faire les courses de croquettes.

 

Heureusement sa maman Aubépine eut la bonne idée d'emprunter la passerelle du jardin de Bercy pour passer de l'autre côté de la rue. Bien sûr, cet itinéraire est interdit aux sergents mais l'Aubépine, pas toujours très commode, avait une réponse toute faite au cas où un gardien aurait l'outrecuidance de faire une réflexion. Heureusement ils n'en rencontrèrent pas et Mimosa suggera qu'ils étaient tous au bistrot en train de picoler comme d'habitude.

 

C'est ainsi que le Sergent  pu faire ses achats :

 

royalcanin.jpg

 

et rentrer chez lui bien content même si une autre contrariété l'attendait au coin d'une rue.

 

En effet, sur le chemin du retour, après une bonne centaine de voitures peinturlurées et klaxonnantes à tout vent et autant de motos pétaradantes, les coureurs arrivèrent enfin. Ils étaient très peu nombreux ce qui l'étonna mais ce qui le surprit le plus, ce qui l'anéantit complètement fût de voir Mimosa applaudir cette petite troupe après tout le mal qu'elle en avait dit.

 

 

Décidemment, il ne comprendra jamais tous les efforts entrepris par ses mamans pour tenter de paraître normales de temps en temps... 

Partager cet article
Repost0

commentaires