Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 14:09

Que se passe-t-il ? Pourquoi Mimosa souhaite-t-elle penser à autre chose? serait-elle déprimée ? Dépitée ? Démoralisée ? Démobilisée ? Décapitée pour faits de haute trahison ?

 

Mais non, juste un peu agacée et préoccupée.

 

Dans ces cas là, afin d'éviter que la confusion ne s'en mêle, il est toujours bon de procéder à une bonne organisation :

 

1 - Agacée, mais pourquoi ?

 

C'est hier. Elle écoutait France Inter à l'heure du déjeuner. Une émission sur le 11 septembre 2001 et sur les images traumatisantes vues à la télévision.

 

Des auditeurs téléphonaient pour dire les images qui les avaient le plus traumatisés. Et puis, une femme a téléphoné. Elle n'était pas toute jeune et elle souhaitait raconter l'effet que la bombe d'Hiroshima avait eu sur elle. Elle faisait un parallèle avec les attentats de New York.

 

L'animateur (Mimosa ne peut pas croire qu'il s'agisse d'un vrai journaliste) lui a alors demandé si elle avait vu les images de l'explosion nucléaire en direct !!!!

 

La personne n'a pas eu l'air de trouver la question incongrüe, un écrivain qui présentait l'émission avec le faux journaliste non plus...

 

C'était en 1945, pauvres idiots ! On ne regardait pas le journal télévisé le soir en mangeant des sushis livrés par des scootéristes délinquants (tout le monde sait bien qu'ils simulent des attaques pour se mettre l'argent de leurs livraisons dans la poche alors qu'ils sont grassement payés !).

 

Ca, c'était l'agacement. Passons à la suite :

 

2 - La préoccupation :

 

Il s'agit des fournitures pour le Sergent pour sa rentrée.

 

Ses mamans ont touché l'allocation ce matin. Le préposé est venu leur donner 10 euros pour la rentrée des classes (espérons qu'il ne se fasse pas attaquer par un livreur de sushis délinquant car sa besace était bien pleine. Il faut dire qu'il y a beaucoup de sergents dans le 12ème arrondissement de Paris).

 

Elles ont prévu d'aller dans une grande surface de banlieue ce soir (c'est moins cher, les pauvres de banlieue ne veulent pas mettre trop d'argent dans leurs achats de rentrée, ils préfèrent s'acheter des télés avec des écrans géants.) Elle ne l'emmèneront pas car l'année dernière, il avait trop fait la comédie.

 

En fait, ça a déjà commencé car il a repéré ce petit modèle dans son journal de vente par correspondance :

 bottines-chien-hiver.jpg

Ce sont, parait-il, des chaussures d'hiver mais Aubépine n'a pas semblé convaincue. Elle pense qu'elles ne seront ni chaudes, ni imperméables.

 

Quant à Mimosa, elle trouve qu'elles ne vont pas aller avec son manteau noir. Avec l'imperméable, ça ira puisqu'il est transparent mais avec le ciré jaune, ça va aussi faire beaucoup de couleurs. Ca va manquer de discrétion.

 

Donc, c'est la guerre et la déprime rue Messout Rebort...

 

Espérons que ça aille mieux demain. On verra. Qui vivra, verra...

Partager cet article
Repost0

commentaires