Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 14:19

Politologue, c'est un métier...

On ne s'improvise pas politologue comme ça...

Ni politicien non plus et c'est le Sergent Cooper qui en a fait les frais hier en ne se réveillant de sa sieste-réflexion qu'à 17 heures...

100 2976

C'était trop tard...

La place de 1er ministre était prise, Valls s'est réveillé avant lui !

Ce sera pour une autre fois...

Le Sergent s'est donc révélé piètre politicien et Mimosa, elle, s'est révélée piètre politologue...

Pourquoi donc ?

Mais parce qu'elle pensait que les Français souhaitaient une politique de gauche - enfin pour ceux qui votent à gauche - et par conséquent, elle ne voyait pas Valls en 1er ministre...

Elle avait bien entendu parler du projet mais elle pensait qu'il ne se ferait pas, que ce serait une erreur...

Elle en avait d'ailleurs dit 2 mots à François...

Oui, elle a cru que la déculottée de la gauche aux municipales était due au fait que la politique menée par le gouvernement ressemblait trop à celle de la droite...

Elle pensait qu'il fallait donc recadrer les choses et que François Hollande allait être un peu moins social-démoc...

Ce qu'il avait avoué il y a quelques temps, quand même !

Mimosa s'est donc trompée...

C'est ce qu'Aubépine Puget a tenté de lui expliquer :

Non, les Français ne veulent pas d'une politique de gauche. Même ceux qui se disent de gauche...

D'après elle, le Français est de droite, foncièrement de droite...

Hollande l'aurait enfin compris et c'est pourquoi il a choisi Valls...

Pourquoi pas, après tout...

Quant à Polenta Poichiche, elle a aussi donné une explication :

D'après elle, le Français ne sait même pas ce qu'il veut. Alors Valls ou un autre, quelle importance ???

Elles ont certainement toutes les deux raison s'est donc dit Mimosa...

Ainsi, Valls est 1er ministre, le 21ème premier ministre de la Vème République...

Mimosa n'est guère enchantée...

La seule chose qui la console, c'est quand elle lit la biographie du-dit Manuel et qu'elle constate qu'il s'appelle : Manuel Carlos Valls Galfetti...

Elle préfère ça à un François Fillon ou Jean-Pierre Raffarin...

Allez savoir pourquoi...

On dirait que ça lui fait plaisir que l'Espagne soit à l'honneur...

Ana Hidalgo, Maire de Paris

Manuel Carlos, 1er ministre...

espana2

E VIVA ESPANA...

Enfin, un peu d'exotisme dans cette France qui n'arrête pas de se plaindre de tout et de rien...

Finalement, ce n'est peut-être pas un si mauvais choix...

Partager cet article
Repost0

commentaires