Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:19

En France, lorsque l'on parle de la presse à scandales, on évoque tout de suite la presse britannique avec le très connu "The Sun", le Daily Mirror, le Daily Express, le Daily Mail, etc... qui, il faut bien le reconnaître sont souvent sans limites, souvent orduriers.

 

Par contre, on ne parle presque jamais de la presse allemande. Pourtant le quotidien "Bild", le quotidien le plus critiqué mais aussi le plus lu en Allemagne s'apparente tout à fait à cette presse à scandales. Pour les journalistes qui participent à sa rédaction, c'est pareil : pas de limites et plus on attise la haine et mieux c'est...

 

D'ailleurs peut-on encore parler de journalistes ? On est tout à fait en droit de se poser la question...

 

Depuis quelques jours, les gens (on va les appeler ainsi) qui écrivent dans BILD s'en donnent à coeur joie. La Grèce et plus particulièrement les Grecs sont littéralement massacrés, humiliés.

 

Leur titre aujourd'hui : "Enlevez l'euro aux Grecs" . Ils demandent à la Chancelière Angela d'organiser un référendum pour décider si les allemands vont continuer à aider les grecs avec des milliards d'euros.

 

Bild dit ne plus vouloir que les Allemands payent pour le bazar grec, la gabegie, son Etat pourri et corrompu. Ils veulent que la Grèce quitte la zone euro.

 

Bien sûr, ils en ont le droit mais pourquoi recourir systématiquement au mépris. Les Grecs sont dans une situation difficile. Ont-ils besoin en plus d'être méprisés ?

 

Car ça fonctionne, On entend actuellement certains Grecs dirent qu'ils ont honte de leur pays. est ce une situation saine ? Est ce ainsi que le pays va se redresser ? En ayant honte ?

 

Mimosa déteste les gens méprisants. Elle sait le mal que le mépris peut instaurer dans la vie internationale, nationale ou familiale...Dans celle des couples aussi :

 

le-mepris.jpg

 

Même si Brigitte Bardot et Michel Piccoli nous en ont laissé un merveilleux souvenir avec ce film de Godard...

 

Le Sergent Cooper a parlé de tout cela ce matin avec la Soeur Elphège qui ne pense qu'à une chose, récupérer ses petits billets de banque franco-français, et ils sont tombés d'accord sur le fait que le mépris ne mènera à rien.

 

Ils sont aussi tombés d'accord sur le fait que la Angela se sert un peu du Nicolas pour asseoir son pouvoir et surtout celui de son pays. Quand celui-ci sera bien établi, il sera sans doute rappelé à Nicolas que la France est un pays latin, un pays du Sud... Ca va lui faire mal au Nicolas !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> Bien sûr que l ANGELA méprise autant le Nicolas que le Ghiorgos et le Sylvio , les petits Français ne devraient pas oublier qu ils sont un peu des Italiens qui font la GUEULE<br /> L ORANAISE qui connait bien le mépris français<br /> <br /> <br />
Répondre