Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 14:47

Gandolff, l'ami allemand du Sergent Cooper est mort de rire...

 

Gandolff, l'ami allemand du Sergent Cooper, a écouté le président-candidat français hier soir à la télévision. Il en profite d'ailleurs pour dire à Reniflette Fenouillard que son intuition pour la nouvelle TVA n'était pas tout à fait exacte. Elle sera de 21,2 % et non 21,1 comme elle le laissait entendre hier matin. Mais ce n'est qu'un détail...

 

C'est surtout à la lecture de ses quotidiens du matin qu'il a compris combien le président-candidat était à côté de la plaque en vantant comme il l'a fait les vertus de la bonne gestion d'Anguela, sa copine.

 

Plusieurs médias ont même ironisé sur le fait que c'est l'Allemagne qu'il doit viser pour les élections...

 

L'Allemagne, un modèle ? Peut-être mais pour qui ?

 

Il est bien loin le temps où il allait en vacances "au soleil". C'est vrai qu'à une époque les salaires chez Volkswagen étaient bons, surtout convertis en pesetas ou en drachmes mais c'est bien fini.

 

Gandolff sait bien qu'il est de nature curieuse mais tout de même il aimerait bien savoir de quel modèle parlait le président-candidat. D'un modèle satisfaisant pour les travailleurs de la classe moyenne ou d'un modèle pour faire plaisir à sa copine Parisot ?

 

Sait-il qu'il n'y a, en Allemagne, que 250 000 places de crèches pour tout le pays ? Qu'il n'y a pas de salaire minimum légal ? Mais que par contre il y a 20% de travailleurs pauvres ?

 

Gandolff n'en revient pas de ce qu'il a entendu hier soir.

 

Mais étant plutôt d'une nature joyeuse, il préfère en rire. La preuve ? La voilà dans cette photo qu'il vient d'envoyer au Sergent :

 

doggy-face-copie-3.jpg

Oui, il préfère en rire...

 

C'est vrai qu'il ne comprend rien à cet homme qu'Anguela soutient ce qui ne lui semble d'ailleurs pas de bon augure pour les Français.

 

En plus, il l'a trouvé nerveux hier soir. Il n'avait pas l'air dans son assiette. Serait-ce à cause de Carli Bruna ? Serait-elle en train de se transformer en "rabenmütter" ?

 

En français, en "mère corbeau"... Ces femmes qui préfèrent aller travailler au lieu de rester à la maison pour s'occuper de leurs enfants...

 

Oui, ça doit être ça le problème. Il ne sait plus comment faire. Rien ne fonctionne plus pour lui en ce moment. Juppé a été nul à l'émission de Poujadasse, on se moque de lui à cause de son engouement pour l'Allemagne et sa femme veut retourner au travail...

 

Gandolff se moque mais il sait bien que parfois rien ne va et que ce n'est pas drôle.

 

Rieur, parfois moqueur, le Gandolff mais toujours terriblement compréhensif et humain...

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:07

Pile ou Face, c'est un peu comme ça que la politologue éditorialiste Reniflette Fenouillard voit les choses en ce qui concerne l'appartition présidentielle de ce soir sur plusieurs chaînes de télévision du service public et du service privé.

 

Elle l'a dit à la radio ce matin. Elle pense que le fait, pour le candidat-président, d'annoncer des mesures sévères quant au porte-monnaie des ménagères et des ménagers, peut le présenter comme un homme courageux qui n'a peur de rien.

 

Elle entend déjà la Soeur Jeannette vanter le courage de cet homme :

 

- Vous rendez vous compte ? Il va très certainement se présenter aux élections et il a le courage de dire aux électeurs qu'ils vont tout payer plus cher alors que les autres candidats vont dans le sens inverse...

 

Elle n'a peut-être pas tort. Qui sait comment les gens peuvent réagir... C'est vrai qu'en faisant le contraire des autres candidats, en jouant l' homme courageux et responsable, il peut se faire un bon petit électorat, celui là même qui lui en voulait de son côté bling-bling...

 

C'est qu'il a plus d'un tour dans son sac...

 

presidentielle-2012-sarkozy-prestidigitateur--L-ckCoPh.jpg

 

Tout comme Anguela qui va venir l'assister dans ses meetings de campagne électorale...Elle l'a dit et elle le fera.

 

C'est curieux quand même de vouloir aider un président dans une campagne électorale alors qu' il n'est pas encore candidat...

 

Mais c'est qu'elle sait bien qu'aucun autre candidat ne sera aussi docile que Sarko. Elle veut le garder à tout prix, il est trop précieux pour sa propre carrière...

 

Ce matin, c'était la chronique de Reniflette Fenouillard, ce soir ce sera la grand-messe de Nicolas Sarkozy.

 

Qui sait de quoi sera fait demain ???

 

Le Sergent Cooper semble avoir une réponse :

 

"Demain sera fait d'une TVA "sociale" à 21,1%..."

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 14:58

L'institut de sondage Godstein § Labbé se livre actuellement à un sondage auprès de personnes âgées de 7 à 77 ans sur le thème de la solitude...

 

Diverses questions sont posées afin de définir comment les personnes interrogées vivent leur solitude.

 

En premier lieu s'agit-il de solitude désirée ou subie ? Cette différence très importante mérite d'être soulignée.

Toutefois, dans les deux cas, il peut s'agir de solitude momentanée, la vie étant synonyme d'impermanence, ou bien de solitude permanente comme c'est le cas pour les ermites. Bien que personne ne soit ermite à vie. Tout ermite a le droit de mettre fin à cette condition. Bien sûr, il perdra son titre et la respectabilité qui va avec mais c'est un choix à faire...

 

On peut d'ailleurs conseiller à l'ermite qui décide à un moment de revenir dans la vie mondaine de changer de pays s'il désire redevenir ermite un peu plus tard dans sa vie. C'est plus pratique...

 

Quoiqu'il en soit, il apparait évident que l'état de solitude n'est pas chose simple à aborder et à comprendre.

 

C'est en écoutant le magnifique "O Solitude" de Purcell

 

 

Purcell.jpg

interprété par le tout aussi magnifique Alfred Deller que la directrice de l'Institut se propose de donner quelques pistes avant de rendre son étude définitive à ses clients, ceci sous forme de citations :

 

D'abord ce Purcell qui écrivait : "O Solitude, my sweetest choice"... qui se passe de tout commentaire.

 

Jean-Yves Leloup, philosophe, théologien, psychologue, prêtre orthodoxe qui explique que pour être bien avec les autres, il faut d'abord être bien avec soi-même :

"La qualité de la vie, c'est  la qualité de notre solitude. D'elle dépend évidemment la qualité de nos relations, sinon l'autre n'est jamais qu'un moyen pour éviter cette solitude ; il n'est jamais aimé pour lui-même" (Evidences paradoxales).

 

Aubépine Puget qui déclare : "La solitude ? Il n'y a rien de plus naturel que ça"

 

Le Sergent Cooper : "Oui, la solitude mais pas tout seul"...

 

Sur ces 4 personnes interrogées, on peut constater que 75% semblent vraiment apprécier cet état de solitude choisie.

Pour les 25% restants, la solitude ne semble pas si évidente que cela.

 

Pourquoi ? Sans doute parce qu'autrefois, à l'époque de Platon par exemple, la solitude était considérée comme le propre de la sagesse mais aujourd'hui le solitaire est plus vécu comme un "inapte à la société" que comme un sage.

 

C'est sans doute pourquoi elle est si diffcile à vivre pour de nombreuses personnes bien que le sondage montre qu'elle est quand même reconnue encore de nos jours comme étant nécessaire et appréciée pour qui sait l'aborder.

 

Les résultats définitifs de ce sondage pourront être consultés sur le site de l'Institut...

 

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 14:21

Hier soir, le ministre Juppé a accusé François Hollande de faire preuve d'arrogance !!! Il n'en fallait pas plus pour que le rire fuse chez Aubépine et Mimosa...

 

Trop drôle et oh combien ridicule le ministre Juppé ! Vraiment, il ne s'est pas regardé comme on dit à l'école...

 

Comme quoi on a souvent tendance à reprocher aux autres ce que l'on est....

 

Ce matin, légère gêne à l'UMP... Comment dire que le ministre n'a pas été à la hauteur des attentes des téléspectateurs et surtout des électeurs qui le pensaient intelligent, rusé et connaissant bien ses dossiers. Ce n'est vraiment pas l'image qu'il a donné...

 

Quant à sa prétendue transformation que l'on avait pu quand même un peu constater à son retour d'exil du Canada, elle semblait bien envolée hier soir... Même son copain Cohn Bendit l'a remarqué. La transformation était partie. Peut-être repartie au Canada chez un coach pour gens chics et friqués...

 

Mimosa qui ne manque jamais une occasion de dire du mal des ministres du candidat-président pense que son travail d'introspection, celui dont parlait Cohn Bendit ce matin, n'a pas dû aller très loin...Elle pense qu'il a dû rester à un niveau mondain, juste ce qu'il fallait pour obtenir la mairie de Bordeaux...

 

Très décevant le ministre des Affaires Etrangères, très décevant en fait depuis qu'il est revenu au gouvernement...

 

Mais le plus drôle a été la confusion faite par le Sergent Cooper qui a cru entendre "Arroquance" venant du mot "Roquet"....

 

Cela lui a fait tout de suite penser à son frère Clafoutis :

 

Bichon-maltais-nnnnn-1313954667.jpg

qu'il ne fréquente plus depuis que ce dernier a décidé de se porter candidat à l'élection du Président des bichons maltais.

 

En effet, depuis qu'il passe sans arrêt à la télévision, il est devenu invivable, très imbu de lui-même, véritablement arroquant et par conséquent infréquentable.

 

C'est ce qu'il expliquait à Mimosa pendant que celle-ci écrivait un mot anonyme au ministre Juppé afin de l'inciter à réfléchir sur son attitude désagréable d'hier soir.

 

Cet envoi anonyme se résumait à cette citation d'une comédienne et scénariste américaine - Rita Rudner - connue pour son humour : " Attention aux hommes chauves et riches ; l'arrogance du riche annule souvent le charme de la calvitie"...

 

Cela devrait bien le faire réfléchir...

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 17:07

Elle n'est pas contente du tout la Soeur Elphège...

 

On peut même dire qu'elle est très en colère après Simone, la copine de Mimosa.

 

Elle lui reproche amèrement d'avoir soutenu cette loi scélérate, celle du don de journées de RTT à des parents d'enfants gravement malades.

 

Comment ne s'est-elle pas rendue compte que c'est à l'Etat d'intervenir dans ces cas-là et non aux collègues de travail.

 

Elle n'a même pas laissé Simone s'expliquer alors que celle-ci faisait pourtant une tentative désespérée pour dire le fond de sa pensée. Peine perdue, la Soeur est beaucoup trop virulente :

 

nonne.jpg

- Mais comment Simone avez vous pu soutenir cette loi ? Et vos impôts alors, à quoi servent-ils donc ? Cette histoire de donner des jours serait acceptable dans un pays qui n'aurait pas de politique sociale, un pays  où l'on ne paierait pas d'impôts ou très peu. Mais ce n'est pas le cas, voyons ! C'est ridicule...

 

Et ça va nous mener où cette déresponsabilisation de l'Etat ? Et bien je vais vous le dire, ça va nous mener à être renversées lorsque nous traversons tranquillement une rue et que la voiture de la ministre Morano arrive à toute allure entourée de motards roulant à contre-sens. Voilà où ça va nous mener cette histoire...

 

Simone consternée par tant de violence essaya bien de changer de conversation mais rien n'y fit. La Soeur Elphège était outrée, plus qu'outrée et repartit donc de plus belle sur les socialistes ayant fait le choix de s'abstenir hier lors du vote.

 

- Ils se sont tous abstenus !!! C'est comme ça quand on est en campagne électorale. On la boucle des fois que ça nous retombe dessus... Aucun courage...

 

Pauvre Soeur Elphège, sa colère l'a priva d'une information importante que Simone essayait en vain de lui donner : Le retour de la gaine !

 

Oui, la gaine revient...Chantal Thomass l'a dit: "Cette lingerie correctrice est un grand bonheur pour les femmes qui ont envie de sculpter leurs corps, sans parler du fantasme offert à leurs partenaires...

 

La Soeur n'a pas eu l'info...

 

C'est peut-être aussi bien car elle aurait encore ironisé sur ce produit de fantasme dont le prix oscille entre 80 et 100€, une broutille d'après madame Thomass...

 

Jamais contente la Soeur Elphège...

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:44

Oui, Mimosa est très touchée par la générosité de Simone, son amie concierge. Celle-ci est venue prendre le café hier après-midi.

 

C'est vraiment quelqu'un de gentil  qui se fait un souci d'encre pour les uns et les autres. Son esprit n'est jamais en repos tellement elle est à l'affut du moindre détail qui pourrait améliorer la vie des gens qui l'entourent.

 

Bien sûr, ça ne l'empêche pas d'être bougon-grognon mais comme on dit, c'est le fond qui compte. Et son fond, il est bon...

 

D'ailleurs à propos de fond, elle se fait beaucoup de soucis pour les poissons qui ont élu domicile près de l'épave du Costa Concordia.

 

Pour les poissons et pour la mer. Enfin tout ce qui concerne l'écologie.

 

En effet, elle a entendu aux informations que les opérations de pompage du fuel ont commencé. C'est bien mais quelqu'un a-t-il pensé à tous les produits d'entretien entreposés dans les cuisines ?

 

Quelqu'un a-t-il pensé à les récupérer avant qu'ils ne viennent souiller la mer, se répandre sur les côtes et terrasser les poissons ?

 

Produits d'entretien et aussi les dizaines de litres d'huile d'olive destinés à accompagnés les salades pendant cette fichue croisière...

Huile d'olive et huile de friture aussi car il y avait certainement des frites au menu...

 

C'est vrai que personne ne pense jamais à ça. Personne sauf :

 

blaude.JPG

Sauf Simone que l'on peut voir ci-dessus en train d'essayer une nouvelle blouse.

 

En repartant dans sa loge, elle a dit aussi combien elle est reconnaissante au député UMP Paul Salen qui dépose aujourd'hui un projet de loi à l'Assemblée Nationale pour légaliser le don de RTT entre collègues en cas d'enfant très malade.

 

Elle espère bien que les socialistes ne vont pas s'y opposer. Elle aimerait tant pourvoir donner les siennes à Gilberte, sa collègue du 122, celle dont le chat est en train de devenir incontinent et qui par conséquent nécessite beaucoup de soins.

 

C'est certain, si la loi passe, elle lui en donnera au moins 3 ! Peut-être même 4 mais c'est à voir...

 

Comment ne pas être émue par tant de gentillesse ???

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 11:20

Mimosa, vivement intéressée par les paroles du Sergent dans son petit costume gris de présidentiable, se demande bien ce que peuvent signifier ces quelques mots "Aimer les gens"...

 

Qu'elle vienne du Sergent ou d'autres personnes, Mimosa entend souvent cette phrase et elle doit bien avouer qu'elle ne voit pas trop à quoi elle correspond...

 

C'est comme une énigme...

 

Elle cherche et recherche et finit par se souvenir de Jacques Chirac qui était fortement critiqué lorsqu'il était aux affaires. Les Français voulaient s'en débarasser et le traîner devant la justice pour des histoires vieilles de 20 ans...

 

Mais coup de théâtre... une fois revenu à la vie civile, tout le monde s'est accordé pour reconnaître  d'une seule voix ou presque ses qualités humaines : "Chirac, c'est quelqu'un qui aime les gens, ça c'est sûr et certain..."

 

Et tout le monde se mit à le respecter au moins pour ça. Et peut-être même à le regretter et à trouver qu'il n'y avait pas lieu de l'embêter avec ces histoires de justice.

 

Tout le monde ou presque tout le monde.

 

On peut remarquer à l'occasion que ceux qui n'ont pas rejoint cette opinion sont alors passés pour d'affreux revanchards, peut-être même des réactionnaires !

 

Donc, Jacques Chirac aime les gens...

 

C'est aussi quelqu'un qui aime la vie. Là Mimosa est un peu plus renseignée. Elle sait parfaitement qu'aimer la vie signifie : aimer avoir des relations sexuelles assez fréquentes et en parler avec gourmandise + aimer manger en assez grande quantité des choses plutôt très grasses + boire en même quantité des choses plutôt très alcoolisées.

 

Cela, elle l'a comprit...

 

Sa réflexion du jour l'amène à penser qu'il y a très certainement un rapport entre ces deux amours : Les gens et la vie...

 

Réfléchissant encore un peu, elle en vient à la conclusion qu'aimer les gens signifie aimer beaucoup de gens - comme pour la vie, la quantité compte énormément - par conséquent être très entouré, et certainement être remarqué, fêté, admiré par un grand nombre de personnes.

 

Aimer les gens signifierait donc rechercher la compagnie dans un but de reconnaissance sociale ou affective.

 

 Ne devrait-on pas dire alors que ces personnes aiment qu'on les aiment. Aimer les gens pourrait alors se dire : Aimer être aimé, aimer être reconnu. Si Mimosa s'autorisait à dire ce qu'elle pense vraiment, elle dirait : Aimer les gens, aimer parader, aimer faire le coq ce qui tombe bien, cet animal étant le symbole de la nation française, enfin quand il est gaulois.

 

Après encore quelques réflexions, Mimosa décide de s'arrêter là car en continuant, elle sait qu'elle prend le risque de ressembler à des gens comme :

 

 

leautaud.jpg

 

 Paul Léautaud par exemple...

 

Et ça lui fait très peur, horriblement peur !

 

Pourtant, derrière cette peur comme derrière toute peur, n'y a-t-il pas un désir caché ? Un désir de vivre sa vie tranquille dans son coin avant de dire comme lui sur son lit de mort : "Foutez donc moi la paix" !!!

 

Finalement, on pourrait sans doute dire qu'elle a compris la petite phrase du Sergent...

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 14:39

Mimosa se demande bien ce qu'il y a dans la tête du Sergent Cooper. Lorsqu'elle lui pose la question, il lui répond qu'il a un secret.

 

Curieuse comme elle est, c'est un véritable supplice de ne pas en connaître la teneur. Pourtant, il refuse de lui dire de quoi il s'agit.

 

Il se contente de la narguer en lui disant :"J'ai un secret"...

 

S'il n'ajoute pas "Na na  nère..." c'est uniquement parce qu'il ne connait pas cette expression mais son petit air narquois suffit à lui faire comprendre qu'il ne lui dira que lorsqu'il le voudra bien.

 

Elle en est donc réduite à des suppositions :

 

- Est-ce un secret professionnel ?

 

- Travaille-t-il actuellement sur un dossier Top Secret des Renseignements Généraux ?

 

- A-t-il eu connaissance du secret de la vie éternelle ?

 

- Est-il entré en franc-maçonnerie et a-t-il eu connaissance du secret qui relie les S.: et F.: entre eux ?

 

- Peut-être va-t-il participer à une émission télévisée nommée "Secret Story" ?

 

Mimosa a beau se poser toutes les questions qui lui viennent à l'esprit, elle ne voit pas ce qui le rend si énigmatique.

 

A force de chercher, elle vient de se souvenir qu'il lui a parlé très récemment de :

 

rackham_lerouge.jpg

 

Rackham le Rouge qu'il aurait rencontré rue Messout Rebort en rentrant de promenade.

 

Il s'agirait alors du Secret de la Licorne ! Mais oui bien sûr, Rakham a du lui donner un indice lui permettant de retrouver la Licorne !

 

Quelle joie pour Mimosa qui aime tant cet animal mythique... Voici peut-être une occasion d'en faire la connaissance.

 

Ne pouvant imaginer un seul instant de passer à côté de cette occasion unique, elle se précipite à nouveau vers le Sergent afin d'avoir confirmation de la chose.

 

- Sergent, je crois avoir trouvé ton secret...

 

- Cela tombe très bien car j'allais justement le révéler ...

 

- Alors vas-y je t'écoute, la France entière t'écoute...

 

C'est alors qu'elle vit le Sergent enfiler une chemise blanche, un costume gris, une cravate bleue perle avant d'ajuster ses lunettes et de monter sur une tribune. Il fit ensuite cette déclaration historique :

 

- Oui, j'ai un secret et je vais le dire : "J'aime les gens" !!!!

 

Mimosa en resta muette. Toute cette histoire, toute cette mise en scène pour si peu...

 

Prenant le temps de réfléchir, elle finit par se dire qu'il devait certainement être en train de penser à se présenter aux élections présidentielles...

 

Il y avait d'abord eu le relooking, l'amaigrissement, le changement de lunettes et maintenant la dimension affective. Tout y était. Ce n'était donc pas une histoire de Licorne, c'était juste une histoire de démagogie...

 

Heureusement, un bruit la réveilla.

 

Ce n'était qu'un rêve et le Sergent était là, tranquille en train de lire une aventure de Pif le Chien...

 

Ce n'était rien qu'un mauvais rêve...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 14:35

Qu'est ce qu'un philosophe ? Oui, bien sûr c'est quelqu'un qui pratique la philosophie mais encore ?

 

D'après la définition de Wikipédia, c'est quelqu'un qui réfléchit avec sa raison sur le monde et la pensée pour accéder à la sagesse ou pour comprendre le sens de la vie dans l'espoir d'être plus heureux ou libre.

 

Pas mal comme définition sauf la fin qui demanderait à être un peu plus précise car laissant croire qu'il faille choisir entre être heureux ou libre...

 

Peut-on être heureux sans liberté ?

 

Pour Mimosa, c'est la liberté qui compte avant tout, c'est elle qui est la clé. Sans liberté, point de salut...

 

Mais pourquoi cette question ?

 

En fait, elle est venue après avoir lu une citation d'un comédien dont Mimosa a oublié le nom car elle ne le connaît pas très bien.

 

Cet homme dit : "Je vis toutes mes journées comme si j'allais mourir le soir même. C'est terriblement excitant"...

 

Cet homme, c'est lui :

 

josegarcia.jpg

 

Mimosa a bien essayé de trouver une photo de lui la bouche fermée mais elle a échoué...

 

Il a dit ça comme s'il avait dit une chose vraiment très intéressante, une chose qui a demandé beaucoup de réflexion

 

Mimosa trouve que ça ne ressemble à rien, ça ne veut rien dire. Qu'est-ce qu'il sait de la mort ? La redoute-t-il ou non ?

 

Il la redoute certainement pour avoir ce besoin de vivre intensément avant d'être rattrapé...

 

Il doit faire beaucoup de choses pour ne pas avoir de regrets. Ou bien il ne fait rien pour savourer le temps qui passe lentement...

 

Mais finalement, c'est peut-être la vie qu'il redoute... Alors, il préfère vivre très vite pour qu'elle passe plus vite, pour ne pas s'ennuyer.

 

Mimosa ne sait pas mais elle pense qu'il n'y a aucune réflexion derrière cette phrase trop commune pour être honnête.

 

Cela fait un certain temps qu'elle prend le temps de lire les citations des uns et des autres, même celles de gens très connus, d'écrivains, de poètes, de chercheurs, d'hommes ou de femmes politiques et c'est curieux le nombre de fois ou lisant et relisant, elle en vient à la conclusion que ça ne veut rien dire...

 

Comme quoi n'est pas philosophe qui veut...

 

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 18:08

C'est un samedi de la fin du mois de janvier. Il ne fait pas froid mais il pluviote et ventote.

 

Aubépine qui veut profiter de son samedi propose à Mimosa de faire quelque chose... Au moins une chose, mais quoi ?

 

 Aller dans les magasins faire les soldes ? Bof...

 

Aller au cinéma ? Oui, très bonne idée.

 

Mais Aubépine ne veut pas se déplacer pour rien ce qui signifie qu'elle ne veut pas aller voir une bêtise. Mimosa non plus...

 

Une copine leur a parlé d'un film intéressant parait-il : "Les nouveaux chiens de garde" tiré d'un essai sur les médias de Serge Halimi, paru en 1997, réactualisé en 2005 et mis en scène en 2011 par deux journalistes.

 

A l'origine, cet essai reprenait le titre et le thème du livre de Paul Nizan "les chiens de garde" qui traitait dans les années 30 du même sujet.

 

Peut-être pas mal ce film.

 

Finalement, très bien mais le constat est amer. Nos médias qui prétendent ne jamais avoir été aussi indépendants sont en fait complètement tombés dans l'escarcelle de grands groupes financiers. L'indépendance ??? Virtuelle sans doute !

 

Une bonne tasse de thé s'impose pour se remonter le moral. Une petite sieste aussi pour Aubépine qui est une femme libre et qui peut dormir à n'importe quelle heure de la journée sans culpabiliser de ne pas faire le ménage de fin de semaine, par exemple...

 

Elle semble dormir  maintenant très fort malgré le Sergent qui cherche à écouter gratuitement sur Internet des extraits de disques d'Etta James, chanteuse américaine qui vient de quitter son corps :

 

etta-james-copie-1.jpg

 

Encore une voix magnifique partie pour d'autres horizons...

 

Ce soir, la famille de la rue Messout Rebort se pelotonnera sur le canapé rouge pour regarder une petite chose enregistrée sur sa vieille télé très démodée, en écoutant le vent et la pluie.

 

Ce sera bien bon ensuite d'aller se coucher et de dormir très fort jusqu'au lendemain.

 

Demain, ce sera dimanche et Aubépine voudra profiter de son dimanche. Alors elle cherchera une chose, une chose bien à faire..

 

Heureusement, les choses bien ne manquent pas et une fille intelligente ne s'ennuie jamais. Elle le sait, Aubépine, alors elle ne s'ennuie pas...

 

Ensuite viendra lundi et elle attendra avec impatience le samedi suivant pour refaire encore une chose bien.

 

C'était la petite vie d'Aubépine Puget...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mimosagoldstein.over-blog.com
  • : un blog satirique
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens