Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:23

Madame la marquise de Baroncelli-Javon s'en est allée cette nuit vers d'autres cieux...

 

Elle était née en 1922 et faisait partie de ces grandes comédiennes françaises que l'on a beaucoup vu au cinéma et au théâtre dans les années 60.

 

On se souviendra de son charme et surtout de son rire. Elle le disait elle-même, elle aimait faire rire.

 

"La gaîté est le plus précieux des biens de ce monde" écrivait-elle dans ses mémoires parues en 2002.

 

Sophie Desmarets, car c'est elle la marquise, était certainement une femme délicieuse :

 

desmarets.jpg

 

Elle était passionnée de jardinage et aussi d'antiquités. Elle avait d'ailleurs un magasin. Mimosa pense qu'il se trouvait dans un passage parisien, un de ces passages couverts et magnifiques du 19ème siècle qui vont d'un boulevard à un autre : Passage Jouffroy ou Passage des Panoramas. Elle ne se souvient pas exactement.

 

Le grand public l'avait découverte au cinéma mais surtout au théâtre avec "Fleur de cactus" dans un rôle qui avait été créé aux Etats-Unis par Lauren Bacall au début des années 60.

 

Mimosa doit reconnaitre qu'elle éprouve une grande tendresse pour toutes ces comédiennes françaises nées dans les années 20/30... Danielle Darieux, Micheline Presles, Delphine Seyrig, Anouck Aimée et d'autres encore..

Elles étaient célèbres, respectées, discrètes.

 

Elles savaient aussi faire rêver même si on ne les voyait pas à la une des magazines en train d'attendre leurs enfants à la sortie de l'école ou au supermarché ou en train de faire n'importe quoi pour faire la promotion de leur dernier film.

 

Sophie Desmarets avait quitté la scène en 1990. Elle se disait lasse de jouer au théâtre. Elle aspirait au repos et au bonheur de voir les jours s'écouler paisiblement.

 

Quel beau programme !

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 17:12

Comme beaucoup de personnes dans le monde, Mimosa a apprit hier avec tristesse le décès de la chanteuse Whitney Houston.

 

Une voix magnifique qui ne s'oubliera pas...

 

Comme celles de Janis Joplin, Amy Winehouse et bien d'autres encore qui ont laissé leur santé et leur vie dans l'alcool et la drogue. Trop de pression disaient hier les journalistes...

 

Trop de pression, de mauvaises rencontres, des amours difficiles, de l'argent trop vite gagné.

 

Le constat était celui là. Pourtant de grandes stars internationales ne tombent pas dans cet enfer. Pourquoi ?

 

C'est une énigme...

 

Afin d'en savoir plus, Mimosa a téléphoné au manager de Mireille Mathieu. Pas Johnny Stark le pauvre qui est décédé en 1989 mais le duc de Cooperfield qui l'a très avantageusement remplacé...

 

Ce dernier a pu témoigner du caractère extrêmement équilibré de la chanteuse qui à 66 ans est toujours rayonnante de santé et de joie comme on peut le voir sur cette photo qu'il vient d'envoyer par fax :

 

mireille-mathieu-165828_L.jpg

 

- "Elle fait son petit jogging tous les matins après avoir bu une Ovomaltine accompagnée de 2 triscottes et cela quel que soit l'endroit où elle se trouve. A 22 heures, elle est au lit avec une camomille et tout va bien pour elle".

 

Le duc de Cooperfield, intarissable au téléphone, précisa que sa carrière internationale est toujours au Top.

 

C'est alors que Mimosa ne put pas s'empêcher de penser : "Au Top Secret".... ce qui est très méchant de sa part, on peut le dire.

 

Bien qu'elle n'ait pas formulé cette pensée indélicate, le duc dut avoir une intuition car il s'empressa d'ajouter que la médaille sur la photo est celle qu'elle a reçue le jour où le président-candidat l'a élevée au grade d'Officier de la Légion d'Honneur et c'était le mois dernier...

 

Avant cela, elle avait été décorée de l'Ordre et de l'Amitié en 2010 par le Président Dmitri Medvedev en récompense de son assiduité au Festival de la musique militaire Spasskaya Bashnija à Moscou. En effet, cela fait plusieurs années qu'elle s'y produit.

 

En 2011, la Lituanie et l'Estonie l'attendent avec impatience...

 

Ce soir, Mimosa vient de comprendre comment faire une grande carrière internationale sans tomber dans la drogue et l'alcool  : Passer pour une idiote dans son pays d'origine et aller chanter dans des pays dont on ne comprend pas la langue.

 

C'est tout simple, encore fallait-il y penser... Mireille Mathieu l'a pensé. Elle l'a fait...

 

Dommage qu'elle n'ait pas refilé le tuyau à Whitney...

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 14:27

Dans quelques 72 jours à peu près aura lieu le premier tour de l'élection présidentielle. Il conviendrait donc de commencer à savoir pour qui l'on va voter. C'est Mimosa qui le pense et qui le dit.

 

72 jours, ça laisse le temps d'observer les programmes des uns et des autres mais elle qui a déjà vécu de nombreuses élections, pense qu'il est quand même temps de commencer à avoir une opinion.

 

Déjà, elle propose de faire un 1er choix entre la gauche et la droite. Commencer par éliminer permettra de mieux faire son choix ensuite.

 

Donc : Gauche ou droite...

 

5563940-panneau-de-direction-gauche-et-droite-sur-la-route-.jpg

 

En ce qui la concerne, elle élimine de fait les extrêmes quelles soient de gauche ou de droite. Cela fait déjà un peu de place...

 

Ensuite, elle conseille de chosir deux candidats et de pratiquer comme elle le fait pour les voeux de madame Larchevêque, la gardienne de l'immeuble.

 

Voici donc ce qu'elle fait :

 

Elle part d'une base de 40€ d'étrennes. A chaque fois que la dame Larchevêque fait preuve de bonne volonté en ce qui concerne l'entretien de l'immeuble, la réception de paquets ou lettres recommandés, elle ajoute 5€.

A contrario, lorsqu'elle n'est pas à la hauteur de ses espérances, elle lui retire 5€.

 

Ceci tout au long de l'année. Ainsi lorsque le 1er janvier arrive, elle sait parfaitement où elle en est. C'est extrêmement pratique et juste aussi. La méritocratie est un excellent système...

 

Donc en ce qui concerne les élections, Mimosa propose d'agir comme pour la dame Larchevêque :

 

1 - Choisir deux candidats de gauche ou de droite. Par exemple Nicolas sarkozy et Dominique de Villepin ou François Hollande et Jean-Luc Mélanchon.

 

2 - Partir d'un nombre de points mûrement réfléchi : 50 par exemple et additionner ou soustraire 5 points ou plus selon la prise de position des candidats choisis :

 

Exemple :

 

On dit que Mimosa choisirait 2 candidats :  Hollande et Mélanchon.

 

a - Hollande réagit bien aux histoires de Guéant sur les civilisations. Il montre qu'il est capable de garder la tête froide : Il gagne 5 points.

 

Un autre jour, il fait un calembour idiot ou il pince un peu trop les lèvres : il perd 5 points...

 

b - Maintenant Mélachon : Il se montre poète et philosophe : il gagne 5 points... Il envoie sa porte-parole Clémentine Autain assister à un mariage gay à Villejuif : il perd 10 points...

 

Et ainsi de suite. Le 22 avril, Mimosa choisira donc le candidat qui aura le plus de points.

 

C'est très simple. C'est à la portée de tout le monde.

 

En ce qui concerne Mimosa, espérons seulement qu'elle ne mettra pas un bulletin de vote pour madame Larchevêque dans l'urne !!!

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 16:09

"Quand les gens me demandent

Si je suis bien portante

Et si je suis contente

De vivre et de m'amuser

De danser et de chanter

Je leur révèle mon secret

Je dis "Ouki Kouki"

 

Pour vivre et pour m'amuser

Je leur révèle mon secret

Je dis "Ouki Kouki"...

 

C'était en 1963, la chanteuse Sheila ci dessous :

 

sheila10.jpg

 

avec les deux couettes qui ont fait son succès, nous faisait partager sa philosophie de la vie en chantant cet inoubliable "Ouki Kouki" dont la version américaine se nommait "Kookie Ookie"...

 

A l'époque, elle se présentait comme une "petite fille de français moyens" qui vendait des bonbons sur les marchés avec ses parents.

 

C'était en effet un temps où il y avait des français moyens qui vivaient bien... Un autre temps si l'on en croit les médias. Un temps toujours actuel si l'on en croit Mimosa qui se sent très représentative de la classe moyenne et qui vit très bien...

 

Aujourd'hui, avec le recul des années, Mimosa qui n'était pas vraiment une fan de la petite Annie se plait à chantonner ce refrain le matin pour se donner de l'entrain...

 

Ainsi, lorsqu'elle rencontre l'archiprêtre dans les rues de la ville Sainte ou Firmin le maire, elle n'a aucun mal à leur faire partager son enthousiasme et c'est avec ardeur qu'ils reprennent le refrain avec elle partant à la rencontre du Sous-préfet qui leur ouvre les portes de sa magnifique bâtisse pour prendre un bon petit déjeuner en chantant "Ouki Kouki"...

 

Alors faites comme Mimosa et les 22 avril et 6 mai prochains, n'hésitez pas à voter pour le candidat qui s'engagera à fond dans le "Ouki Kouki"...

 

Le "Ouki Kouki qui délivrera la France de sa morosité" !!!

 

ET VIVE LE OUKI KOUKI...

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 12:33

Parfois Mimosa aimerait écrire des articles sur des vedettes. Vedettes de cinéma ou de variété. Lorsque cette envie se fait sentir, elle va directement sur la page d'accueil de Yahoo France. Là, elle trouve pleins de potins mais le problème c'est qu'elle ne connait pas du tout les gens à l'origine de ces histoires croustillantes de tromperies, de divorces, de remariages, de relooking, de grossesses, d'adoption, enfin tout ce qui fait une vie...

 

Ce n'est pas qu'elle en soit restée à Greta Garbo dans "Grand hôtel" ou au "Voile bleu"

 

2_03__2_03__voile_bleu__le___1942___05a.jpg

 

avec la magnifique et émouvante Gaby Morlay. Non, elle sort, elle va au cinéma, au théâtre même parfois mais il se trouve que lorsqu'elle regarde les actualités "people" dans les magazines ou sur Internet, là elle ne connait plus personne.

 

Des exemples ?

 

Aujourd'hui, sur la page "people" de SFR il est question de : Lynda Evans, Christie Brinkley, Maria Sokoloff, Vanessa Hudgens...

 

Mimosa doit bien le reconnaître, elle ignore totalement qui sont ces femmes, ce qu'elles font dans la vie et pourquoi elles semblent avoir du succès en février 2012...

 

Est-ce grave ? Est-ce désespérant ?

 

A première vue, non mais si on y réfléchit bien on peut être amené à penser que si le président-candidat se met à faire des référendum sur tout un tas de questions de société comme il semble l'envisager, comment se positionner si on ne connait pas la plupart des gens qui sont célébres aujourd'hui ?

 

Comment savoir ce que l'on souhaite pour les îndemnités des chômeurs si on ne connait pas Maria Sokoloff par exemple ?

 

Car c'est en effet la dernière idée du président-candidat : faire un référendum sur le système d'indemnisation du chômage et sur la façon dont on doit considérer le chômage et l'assistanat...

 

Encore une lacune de ce monsieur qui semble ignorer qu'un référendum entraîne un seul type de réponse : OUI ou NON...

 

Par contre, l'intention est claire : Faire la chasse aux faux chômeurs qui sont légion, tout le monde le sait. Du moins son électorat qui en est fermement convaincu.

 

Cela promet des jours heureux, sereins et surtout une grande paix sociale.

 

En tout cas, Mimosa restera ferme. Tant qu'elle ignorera qui sont Maria Sokoloff et les autres, elle refusera de participer à tout référendum du candidat-président !

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 12:54

La France compte un nouveau prophète !

 

Voici des décennies qu'on nous le promettait. Certains pensaient qu'il s'agissait du retour du Petit Jésus, d'autres espéraient que ce serait une prophétesse...

 

Il n'en est rien. Celui qui est arrivé ne vient pas d'un monde inconnu. Il est issu de l'UMP et se nomme Serge Dassault...

 

Oui, c'est bien de l'industriel, sénateur UMP dont il s'agit.

 

Il a émerveillé les participants à un colloque sur la délocalisation il y a quelques jours par cette prophétie directement inspirée par un Divin à ce jour inconnu des humains :

 

Il a dit : "Ceux qui ne sont pas partis à cause de l'ISF le feront si Hollande passe"...

 

C'est vraiment très fort, très puissant.

 

Mimosa en est toute retournée...

 

Pourtant, cette prophétie lui rappelle quelque chose. Certainement des propos similaires entendus en 1981. Elle se souvient bien du départ de quelques personnes revenues discrètement quelques mois après.

 

Mais à l'époque, il s'agissait plus d'effets d'annonces que de prophétie.

 

Malraux avait sans doute raison : nous allons vers une époque spirituelle.

 

D'ailleurs il n'y a qu'à voir les foules se déplacer dans les couloirs du métro parisien le matin ou le soir pour en être convaincu. Toutes ces personnes qui tracent la route, qui foncent tête baissée sans un regard pour les gens qui les entourent, ils courent vers la spiritualité. C'est certain.

 

Serge Dassault, nouveau prophète...

 

Mais après tout, cela n'a rien d'extraordinaire pour un avionneur qui a la possibilité de se déplacer dans le ciel lorsqu'il le souhaite.

 

Mimosa sent qu'elle va avoir besoin d'un temps d'adaptation. Pourtant, elle n'a aucun doute sur la qualification nouvelle du sénateur de l'UMP puisque c'est écrit sur Internet...

 

C'est vrai qu'il n'a peut-être pas l'aura d'un Zarathoustra, d'un Jésus-Christus...

 

prophetesse.jpg

 

d'une prophétesse Anne, Myriam ou Débora...

 

Mais si un nouveau Dieu l'a choisi c'est qu'il doit être apte à faire l'affaire et cela ne sert à rien de renacler, de faire la mauvaise tête et surtout du mauvais esprit...

 

Serge Dassault, celui qui veut que les Français travaillent plus, celui qui veut pouvoir licencier comme il veut, celui là même qui vient de vendre ses rafales à l'Inde, celui qui ne veut surtout pas de la gauche au pouvoir,  ce Serge là pourrait bien devenir un Saint...

 

Comme quoi...

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 15:50

Aujourd'hui, Mimosa avait prévu d'écrire quelques lignes sur Germaine Tillon, l'ethnologue et résistante.

 

Elle vient de revoir une interview de Jean Lacouture et voici qu'elle est partagée. Ses sentiments sont mêlés.

 

Est-ce l'effet du mal de gorge, de la toux, de l'urticaire dont elle souffre depuis plusieurs jours ? Est-ce son oeil critique qui devient de plus en plus perçant et asocial ?

 

Elle ne sait pas, elle ne sait plus...

 

Bien sûr, elle n'a rien à lui reprocher à cette Germaine. Elle a dit des choses très intéressantes pendant cette petite heure où elle a survolé sa longue vie.

 

C'était bien agréable de l'entendre dire que tous les hommes se valent alors qu'elle évoquait son séjour dans les Aures dans les années 30.

Ensuite, se référant à la 2ème guerre mondiale, elle évoqua encore son approche humaniste tout en constatant que "l'homme c'est tout : le pire et le meilleur"...

 

Elle qui a passé de longs mois à Ravensbrück, elle savait de quoi elle parlait.

 

Ensuite, la guerre d'Algérie et la torture. Elle avait l'air de penser que beaucoup de gens sont capables de torturer. On l'a vu...

 

C'était une femme engagée et de bonne foi.

 

A la fin de sa vie, elle ne souhaitait une telle vie à personne, à aucune femme. Elle disait que la vie familiale, celle qu'elle n'avait pas eue, est la seule qui vaut la peine d'être vécue.

 

C'est peut-être cette conclusion qui a laissé Mimosa un peu pantoise et désemparée...

 

C'est alors qu'elle a pensé très fort : "Tillon ?... Tillon ou talon ?"

 

Oui, elle a alors pensé à Achille Talon !

 

achille_talon.jpg

 

Oui, celui là même avec son voisin Hilarion Lefuneste. Et cela lui a rendu le sourire.

 

On pourrait certes dire que leurs histoires n'ont rien d'extraordinaires, des histoires de pavillons et de jardins de banlieue. Des histoires banales de tous les jours. Mais il se trouve que Mimosa aime bien le quotidien. Elle aime bien les conversations chez les commerçants, dans la rue, au bistrot. Elle y trouve parfois une certaine forme de poésie à la Prévert, parfois même de l'inspiration. Parfois, c'est tout autre chose, il faut le dire aussi...

 

Alors Tillon ou Talon ? Aujourd'hui elle préfère choisir Talon tout en reconnaissant que Madame Tillon était certainement une grande dame...

Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 14:35

L'affaire est d'importance, on peut le dire. En effet, hier l'article de Mimosa a été censuré !

 

Le ministre de l'Intérieur est intervenu lui-même personnellement pour l'interdire sous prétexte qu'il s'y sentait malmené, le pauvre.

 

La journaliste A.S. du quotidien Lexovian Post est venue interviewer Mimosa ce matin pendant qu'elle prenait son petit déjeuner.

 

A.S. Qu'avez vous ressenti en voyant qu'il manquait deux paragraphes à votre article d'hier ?

 

M.G. J'ai été absolument offusquée. Je n'avais jamais imaginé subir la censure un jour. J'ai immédiatement remis ces deux passages manquants car je pense que mes lecteurs d'hier n'ont pas dû comprendre le sens de mon message.

J'espère qu'ils n'ont pas cru que j'avais abusé du Calvados...

 

A.S. La démocratie se félicite que votre article ait retrouvé son intégralité. Pensez vous être un jour obligée d'écrire sous un faux nom ?

 

M.G. Il n'en n'est pas question. N'importe comment, j'ai déjà un collectif de soutien prêt à intervenir au cas où cet individu me chercherait à nouveau des ennuis.

Une marche blanche est également prévue au cas où il me ferait assassiner...

 

A.S. Vous avez donc un service d'ordre prêt à intervenir ?

 

M.G. Bien sûr et c'est le Sergent Cooper qui est en charge de cette organisation.

 

A.S. Avez-vous une dernière information à nous donner avant de finir votre petit déjeuner ?

 

M.G. Oui, j'aimerais souhaiter un bon anniversaire à :

 

 786821-juliette-greco-sur-le-plateau-de-156x133-3.jpg 

 

Juliette Gréco qui va fêter ses 85 ans ce soir sur la scène du Théâtre du Chatelet.

 

A.S. C'est quelqu'un pour qui vous avez beaucoup d'admiration ?

 

M.G. Pas plus que pour madame Larchevêque la gardienne de mon immeuble ou madame Morera la boulangère mais il se trouve que je ne connais pas leurs dates d'anniversaires...Pour Juliette Gréco, j'en entends parler depuis ce matin à France-Inter, alors je m'associe à leurs bons voeux.

 

A.S. Mais vous ne trouvez pas ça extraordinaire de monter sur scène à cet âge là ?

 

M.G. Pas plus extraordinaire que de regarder les "Feux de l'amour" en robe de chambre depuis 30 ans pour certaines personnes. C'est différent mais il n'y a pas à avoir d'admiration. Si elle monte sur scène, c'est qu'elle a envie de le faire. Et si elle fait ce qu'elle a envie de faire c'est tant mieux pour elle...

 

A.S. En tout cas, vous lui souhaitez un bon anniversaire...

 

M.G. Oui...

 

C'était l'interview de Mimosa Goldstein ce mardi 7 février 2012...

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 14:35

Après les déclarations du ministre Guéant, Mimosa ne sait plus vers quel Saint se tourner... Pourtant elle en connait plusieurs...

  

Après réflexion, c'est certainement Saint Léo qui aujourd'hui peut lui apporter du réconfort en remettant les choses à leur place, en remettant un ministre raciste et xénophobe à sa place, une toute petite place de rien du tout face à la beauté d'une chanson :

  

Léo Ferré chantait :

 

"Elle tourne et se nomme la terre

Elle tourne et se fout de nos misères

Elle tourne une java chimérique

Elle tourne et c'est drôle cette musique.

Tu peux tourner, moi je m'en balance

C'est l'hirondelle qui fait le printemps

En Amérique ou bien en France

L'amour, ça peut se faire en tournant

Le Bon Dieu se marre dans son coin

C'est ce qu'on nomme le destin

Pourtant les fleurs sont si jolies

Qu'en en ferait des folies

Tant que peut tourner la vie."

 

Il  terminait par ses mots :

 

 "Elle tourne et se nomme la terre

Elle tourne et se fout des frontières

Elle tourne et le soleil se fout d'elle

Elle tourne pauvre toupie sans ficelle

Tu peux tourner, moi je m'en balance

Tu ramèneras toujours le printemps"

 

Mimosa ajoute :

 

 "Cause toujours Guéant, on s'en balance

On verra bien ce qu'il se passera au printemps"...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 17:47

La nuit dernière, Mimosa a fait un sale rêve...

 

C'était le Sergent Cooper qui revenait du Jardin Public. Il avait mis un petit complet gris, chemise blanche, cravate noire. Il s'était fait une coiffure assez austère avec la raie sur le côté.

 

Il revenait et il n'était pas content. Il avait un visage tellement fermé que Mimosa se demandait si elle allait avoir le courage de lui demander ce qui lui arrivait.

Elle ne connaissait pas ce visage, ni cette raie sur le côté. Coiffé ainsi, il lui rappelait quelqu'un mais elle n'arrivait à mettre un nom sur ce visage austère et antipathique.

 

Finalement, elle n'avait pas à lui demander quoi que ce soit car il s'exprimait sans retenue. Il était en effet très en colère.

 

Il lui reprochait de faire partie de ces gens de gauche qui pensent que tous les individus sont égaux et qui, ainsi, nous ont mené à notre perte, à la perte de la France franco-française.

 

Il ajoutait qu'elle se trompait sur beaucoup de choses et sur les civilisations, entre autres. Il avait le regret de lui dire - et il le lui disait - que toutes les civilisations ne se valent pas. Qu'il y en a qui défendent les libertés et d'autres non.

 

Devant son incompréhension, il lui expliquait le comportement arrogant de ce garçon rencontré au Jardin Public.

 

Oui, celui là qui paradait ainsi

 

caniche.jpg

et qui l'avait violemment bousculé pour aller draguer une fille...

 

Ces chiens noirs, ajoutait-il, sont une vraie plaie et ne devraient plus exister. Ils ne respectent absolument rien ! Ce n'est pas comme les chiens blancs qui savent se montrer fraternels avec leurs semblables et respectueux des règlements.

 

Il était vraiment furieux, fou furieux...

 

C'est alors que Mimosa se réveilla en eau, le coeur battant. Le Sergent, lui, dormait comme un bienheureux.

 

Ouf, ce n'était qu'un rêve. Un sale rêve car personne dans la vie n'a un tel petit costume, ni une raie sur le côté et personne ne dit de telles choses.

 

Dieu soit loué !

Partager cet article
Repost0