Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 12:40

Il semblerait bien que cette campagne présidentielle 2012 soit menée sous le signe du mimétisme et Mimosa trouve cela bien rigolo. Enfin plus exactement, elle trouve que cela donne un peu d'intérêt à cette mascarade commencée depuis plusieurs mois maintenant.

 

Pour le moment, elle distingue un trio bien rôdé dans ce jeu de la resemblance volontaire ou involontaire avec :

 

Nicolas Sarkozy et Louis de Funes.... Ressemblance très réussie puisque même remarquée outre Rhin par le mari d'Anguela,

 

François Hollande et François Mitterrand... Le 1er, on le sait, a beaucoup fréquenté le second et on peut penser qu'il l'a certainement regardé en vidéo  pendant des heures. Il en a adopté le physique, les mimiques et même la force tranquille. Cela lui portera-t-il chance ?

Va-t-il nous rejouer le mois de mai 1981 ?

 

Et en 3ème position, Marine Le Pen et la Nadine Morano ...

 

carabosse.jpg 

 

aussi Carabosse l'une que l'autre et ce n'est pas peu dire...

 

La Marine fidèle à son papa et la Nadine à son président, toujours prête à le défendre, toujours prêtes toutes les deux à montrer les dents...

 

Mimosa se régale. Elle trouve cela vraiment très drôle et va maintenant s'attacher à trouver de nouvelles ressemblances dans les jours qui viennent.

 

En attendant, elle aimerait conseiller à tous ces gens ci-dessus nommés de faire un peu plus attention à leur santé sinon le jeu ne pourra pas continuer et se terminera faute de combattants ce qui serait bien triste...

 

Qu'ils prennent soin d'eux, qu'ils mangent 5 fruits et légumes par jour, le tout accompagné d'un bon verre de lait et surtout qu'ils dorment bien !

 

En attendant, le jeu continue...

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 14:25

Oui, sale affaire sur le dos. Mimosa est convoquée au tribunal pour une sale histoire. Le Sergent Cooper dont elle est moralement responsable aurait traité son ennemi le Carlin de "sale cabot"...

 

L'association des Carlins du XIIème arrondissement s'en est mêlée et voici Mimosa traînée devant les tribunaux.

 

Elle a tout de suite contacté madame la Maire Michèle, qui heureusement lui a apporté tout son soutien. Elle connait ce Carlin. Il est de droite et n'a pas bonne mentalité. C'est évident qu'il a sauté sur l'affaire pour en faire toute une histoire.

 

C'est ce que pense également Mimosa. Le Sergent Cooper quant à lui nie complètement les faits. Il dit qu'il a seulement mimé le Carlin au cours d'un repas en disant : C'est moi le Carlin, je suis un sale cabot mais je suis le plus beau"...

 

Rien de très méchant en effet mais toujours est-il que Mimosa doit se présenter cet après-midi au tribunal.

 

Elle a choisi deux très bons avocats, les meilleurs du Barreau actuellement : Maître Vincent Auriol et Maître Démosthène

 

avocat big

 

Maître Démosthène dont la célèbre devise  : " La question n'est pas de savoir combien vous coûte votre défense mais combien il vous en coûtera de ne pas vous défendre" n'est pas sans provoquer une petite inquiétude chez elle quant aux tarifs de ses prestations, mais enfin elle est tutrice du Sergent et prête à assumer ses responsabilités jusqu'au bout.

 

Elle espère seulement que l'association des Carlins du XIIème arrondissement n'aura pas les moyens de se payer d'aussi bons avocats et que ce sale cabot ne sera pas soutenu par un général ou un amiral en retraite ce qui ne ferait pas le poids avec madame la Maire Michèle.

 

Malgré tout son optimisme, elle craint quand même un peu que le général de Bénouville se saisisse de l'affaire ce qui ne serait pas bon pour le Sergent.

 

L'audience est prévue pour cet après-midi. Ensuite, il faudra attendre le jugement.

 

 Attendre, c'est la vie. C'est Victor Hugo qui l'a dit...

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 16:46

SFR ou S'il Fallait Recommencer, je crois bien que je ne choisirais plus SFR comme opérateur téléphonique, pensait très fort Mimosa.

 

La Soeur Jeannette, pratiquant la télépathie depuis bien longtemps, entendit cette réflexion et lui demanda pourquoi. Avait-elle des problèmes avec ce Sans Foi Retrouvée ?

 

Oui, elle était mécontente. Mécontente des appels téléphoniques de cet opérateur afin de lui proposer des trucs totalement inintéressants. Non seulement on la dérangeait mais en plus on lui posait beaucoup de questions, à son avis relevant uniquement de sa vie personnelle sous prétexte de lui refiler un autre forfait qui lui apporterait une remise de 5€...Un truc incroyable d'après le vendeur, un truc unique au monde !

 

Le dernier appel en date l'avait considérablement agacée. Son interlocuteur  lui avait posé des questions très personnelles et indiscrètes. Mimosa s'en était offusquée une 1ère fois lui signifiant que s'il ne lui disait pas la raison de son appel, elle raccrocherait. Mais cela ne l'avait pas dissuadé et il avait recommencé, voulant absolument savoir qui est mademoiselle Aubépine...

 

Tout le monde l'aura déviné, Mimosa lui avait raccroché au nez comme elle l'en avait menacé.

 

 Très énervée, elle décida de téléphoner à la célèbre sociologue Dorothée Cubesac :

 

100_3538.jpg

 

dont les méthodes de travail sont bien connues pour leur originalité.

 

Elle souhaitait avoir son avis sur cette affaire de SFR.

 

Cette dernière, après en avoir parlé avec le lapin rose, lui dit qu'à son avis, ce genre d'attitude indiscrète vient avant tout de l'utilisation de Facebook où les gens n'hésitent pas à offrir au monde entier leur intimité.

 

Ensuite, cela devient normal d'appeler les gens à leur domicile et de leur demander avec qui ils vivent, ce qu'ils font, etc...

 

Dorothée Cubesac lui dit que toute seule, elle ne pourrait pas changer le monde, alors elle lui conseilla de ne plus répondre à ce genre d'appel, respectant ainsi son voeu pour l'année 2012, à savoir être bien tranquille.

 

Elle termina en lui disant de ne pas hésiter à Se Fâcher Rudement au cas où elle répondrait par inadvertance car personne n'a le droit de la déranger chez elle.

 

Soeur Jeannette put alors constater un changement d'humeur chez Mimosa : Ouf, elle avait retrouvé le sourire. Mais attention au prochain qui l'appelera...

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 18:45

Mimosa a toujours été très attachée au service public, c'est de notorité publique. La SNCF a toujours été chère à son coeur. Par conséquent, elle a toujours surveillé son évolution avec beaucoup d'intérêt.

 

Aux détracteurs de cette belle entreprise, elle vante systématiquement  les mérites du train et particulièrement du TGV avec ses nouvelles destinations hors de France :

 

Viva l'Italie avec TGV, la dernière publicité très remarquée donne vraiment envie de sauter dans le train lorsqu'on lit :

 

"Les premiers TGV s'élancent vers Turin et Milan à partir de 25€... Grand confort à bord, correspondance pour Venise...

 

TOUT L'ART DE VOYAGER SNCF !"

 

Ou bien :

 

"Figueras à 5heures 27 de Paris, correspondances assurées pour passer des week-ends de rêve en Espagne"

 

Car en effet, le tunnel du Perthus s'est enfin ouvert aux voyageurs...

 

Quand Mimosa voit toutes ces réclames, elle ne peut s'empêcher d'être fière, très fière du chemin de fer français...

 

Malheureusement, parfois cette fierté ne dure pas, elle doit bien le reconnaitre !

 

Ainsi, quand elle voyage entre Paris et la ville sainte, elle déchante souvent un peu, même si elle essaie de garder bonne figure.

 

vieuxtrain.jpg

 

 

C'est vrai que ce n'est pas extraordinaire de devoir, à chaque fois, mendier sa place réservée car un voyageur se l'est attribuée...

 

On pourrait dire que c'est ce voyageur qui est responsable manquant d'urbanité. Mais pourquoi les agents de la SNCF vendent-ils autant de places pour un seul train obligeant de très nombreux voyageurs à faire le trajet debout ? Qui plus est un jour de retour de vacances...

 

Quant à ceux qui arrivent, au bout de quelques insultes (après avoir essayé la politesse, bien sûr) à récupérer leur place, est-il normal qu'ils voyagent avec quelqu'un qui essaie sournoisement de s'immiscer dans leur espace déjà très restreint ?

 

C'est ainsi que la pauvre Aubépine a fait le voyage coincée entre Mimosa - qui s'était ruée côté fenêtre lui laissant le côté couloir - et un défilé permanent de voyageurs essayant tant bien que mal de poser une fesse quelque part de temps en temps !

 

Le Sergent Cooper, toujours pragmatique, lui conseille d'intenter un procès à la SNCF pour raison de torticolis dû à de mauvaises conditions de transport.

 

Elle a dit qu'elle allait réfléchir...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 17:31

Encore un 1er janvier... C'est incroyable ce qu'ils reviennent vite et même de plus en plus vite se disait Mimosa ce matin avant de décider de bien profiter de cette journée qui ne reviendrait quand même pas avant une année.

 

Bien en profiter et faire une bonne action. Ce serait une bonne façon de commencer l'année et ça ne pourrait que lui porter bonheur.

 

Envoyer un chèque à une association caritative, donner un petit sou à la quête, payer un coup à boire à un SDF ???

 

C'était possible mais elle avait envie de faire quelque chose de mieux, de plus important.

 

C'est le Sergent Cooper qui lui souffla la B.A. à faire : Aller à la fête foraine et lui gagner une :

schtroumpfette_marylin.jpg

 

Mais oui une stroumpfette !

 

Devant l'air stupéfait de Mimosa, il argumenta une fois de plus que s'il était joyeux, tout le monde en profiterait. L'éternel refrain...

 

Car ce n'était évidemment pas la première fois qu'il utilisait ce stratagème pour obtenir une chose désirée mais comme c'était le 1er janvier, toute la famille s'en alla à la fête foraine de la ville sainte.

 

Une bonne odeur de gauffres les y accueillit ainsi que la stroumpfette qui l'attendait assise dans une petite vitrine.

 

le Sergent Cooper la salua et les pièces de 1 euro commencèrent à tomber les unes après les autres dans le but de la ramener à la maison de Basse Navarin.

 

Malheureusement, la famille au complet fit tchoufa...

 

Le Sergent était déçu. Commencer l'année par un échec ne lui sembla pas de bon augure. Du coup, il se mit à déprimer, à parler de toutes les augmentations prévues pour le 1er janvier, le gaz, la TVA, toutes sortes de choses.

 

Il fut tellement déprimant que toute la famille se mit à pleurer sur tous les malheurs du monde n'attendant plus qu'une chose : que ce 1er janvier se termine le plus vite possible...

 

Mais avant de s'endormir, Mimosa prit le temps de lui expliquer que le jeu est un vice et qu'il ne peut pas rendre heureux.

 

Le Sergent aquiesça et décida de chercher du travail afin de s'offrir une stroumpfette.

 

"Hum se dit Mimosa, je vais encore avoir les associations de stroumpfettes sur le dos". Alors, avant d'aller se coucher, elle décida que sa bonne action serait de militer pour qu'elles ne soient plus en cage dans les fêtes foraines.

 

Elle avait enfin trouvé sa bonne action du 1er janvier ! Comme quoi, quand on veut, on peut...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 17:33

Mais qui est donc ce Sylvestre ?

 

Un pape qui a fait des miracles. Mais oui, il a ressucité un taureau et dompté un dragon, ce n'est pas rien quand même...

 

C'est ce que s'est dit le Sergent Cooper ce matin en se demandant ce qu'il pourrait bien manger ce soir pour la St Sylvestre. Il pensait que le fait de connaitre son histoire lui donnerait des idées.

 

Maintenant il lui fallait trouver soit du Taureau soit du Dragon et dans la ville sainte ça n'allait pas être très facile.

 

Il était donc monté à la Basilique pour demander conseil à la petite Thérèse qui lui avait conseillé d'acheter des pets de nonnes...

 

Quelle bonne idée ! Il était redescendu très content et s'était précipité au Carmel afin de se renseigner sur la possibilité d'en acheter quelques uns. Il fut reçu par la soeur tourière qui malheureusement pour lui prit assez mal la chose et le traita de malotru...

 

Malotru le pauvre Sergent...

 

Heureusement pour lui, il ne connait pas le sens de ce mot. Il resta donc joyeux et décida de faire classique. Il se précipita à la charcuterie afin de s'acheter quelques tranches de galantine qu'il dégustera goulument ce soir devant  Aubépine, Polenta, Nougatine et Mimosa.

 

Puis ils échangeront des voeux. Il en profitera pour leur dire qu'il ne souhaite que deux choses pour 2012 : La tranquillité, et sa cousine la simplicité.

 

Ensuite, il attendra qu'elles lui disent ce qu'elles en attendent de cette année qui va commencer dans quelques heures et si elles ne lui disent pas, il le leur demandera.

 

La soirée risque bien d'être fort intéressante...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 17:47

L'avenir ?

 

Pour Mimosa, c'est le nom du café où elle allait refaire le monde avec ses copines à la sortie du lycée lorsqu'elle était adolescente.

 

Pour le Sergent, c'est une question sans réponse. Pourtant, il serait temps qu'il y pense. Depuis plusieurs jours, Mimosa le tanne pour qu'il fasse des projets pour la nouvelle année, celle qui sera là dans quelques heures.

 

Qu'attend-il de la vie ? Qu'attend-il des mois qui viennent...

 

Ne sachant pas quoi répondre, il est allé en ville pour acheter le journal, la Soeur Jeannette l'ayant prévenu qu'il y trouverait les prédictions de Christiane, la voyante. Il comptait bien sur cet article pour se faire une opinion afin de pouvoir enfin répondre à Mimosa.

 

Les prédictions n'étaient pas terribles : créations d'emplois, ré-ouverture de la piscine, une ligne de train à grande vitesse, la création d'une salle multiplex...Enfin, que des choses qu'il n'aime pas !

 

Malgré tout, cela lui donna des idées.

 

Une bonne année pour lui serait une année où on le laisserait tranquille. Voilà ce qu'il désirait le plus au monde : être tranquille, serein, sans obligations, faire les choses quand il en a envie, dire ce qu'il pense sans avoir peur qu'on ne l'aime plus.

 

Il voulait aussi, à l'instar de la Soeur Jeannette sa grande copine, aller de plus en plus vers la simplicité : une vie toute simple faite de petits plaisirs tout simples.

 

Voilà ce qu'il allait dire à Mimosa mais la connaissant, elle allait certainement lui faire remarquer qu'il s'agissait d'une vision un peu étriquée de la vie.

 

Il fallait donc qu'il trouve quelque chose de plus universel. Mais quoi ?

 

Il eut beau se creuser la tête. Rien ne vint, pas la moindre idée. S'en ouvrant à sa copine Jeannette, cette dernière lui conseilla de dire à Mimosa qu'il souhaitait avant tout la paix dans le monde. Et s'il pouvait avoir quelques larmes aux yeux en le disant, ce serait parfait, ajouta-elle d'un air complice.

 

Toujours aussi malicieuse, la Soeurette...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 17:26

Monseigneur, le Comte de Paris, va coûter environ 100€ à Mimosa.

 

Comment une telle chose peut-elle arriver ?

 

C'est en effet très étonnant. C'est toute une histoire...

 

Hier, Mimosa était sur la route, dans sa voiture, avec Aubépine Puget et le Sergent Cooper. A son habitude, elle faisait des commentaires sur les villages traversés.

 

En arrivant à La Boissière, elle montra (pour la énième fois) à ses deux compères de voyage, l'ancienne auberge de la Boissière tenue autrefois par une Dame Rose.

 

Cette auberge, sise dans une vieille maison normande, a toute une histoire qui s'étale sur des siècles. Malheureusement, malgré ses recherches, Mimosa n'en connait qu'une toute petite partie, malgré tout bien intéressante.

 

C'était à la fin des années 50. Une femme en était alors propriétaire. Elle s'appelait Rose et était royaliste. Elle recevait très souvent le Comte de Paris qui venait en compagnie de ses maïtresses. Elle abritait ces histoires clandestines avec un grand bonheur.

 

Mimosa se souvient avoir été plusieurs fois lui rendre visite et se souvient plus particulièrement d'une vitrine pleine de verres : ceux qui avaient été en contact avec les royales lèvres de Monseigneur, comme elle l'appelait.

Oui, elle gardait ces verres commes de précieuses reliques...

 

Un jour, elle reçut la visite d'un ingénieur des Ponts et Chaussées. La route, RN 13, allait être élargie. Sa maison allait sauter. Il n'y avait plus de place pour elle !

 

La dame Rose en fut malade. Qu'allait-il devenir de Monseigneur et des ses amours clandestines sans oublier sa collection de verres ?

 

Forte femme, elle ne s'avoua pas vaincue. Elle allait en parler à Monseigneur et le petit ingénieur pourrait alors remettre sa dynamite dans sa besace. Elle n'allait pas se laisser faire !

 

C'est donc ce qu'elle fit et 60 ans plus tard la maison est toujours là malgré l'élargissement de la nationale qui a bien eu lieu. On peut juste voir un petit décrochage qui laisse la place à l'auberge de Monseigneur.

 

Bien sûr; Dame Rose ne fait plus la révérence à Monseigneur comme elle aimait tant le faire car tous deux ne sont plus de ce monde mais la maison est toujours là pour rappeler aux automobilistes obligés de ralentir qu'un autre monde a existé avant...

 

C'est ce que Mimosa était en train de dire à Aubépine et au Sergent quand elle vit un éclair de lumière passer devant ses yeux.

 

Non, ce n'étaient pas les fantômes de Rose et de son Prince, c'était simplement un radar qui flashait la voiture de Mimosa qui traversait La Boissière à 60 kms/jh au lieu des 50 autorisés.

 

Le prix de son enthousiasme et de sa nostalgie sera donc de 98€ !!!

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 17:26

Le Sergent Cooper est fou de joie. Il vient de l'apprendre : Les poules arrivent en ville !

 

Il vient de l'annoncer, tout content, à Mimosa qui était très occupée à prendre son thé en dégustant un Granola, un seul selon son habitude.

 

- Bien sûr lui répondit-elle, elles viennent passer le réveillon en ville dans les assiettes des citadins avec des haricots verts et des marrons. Ce n'est pas nouveau, ça c'est toujours fait...

 

On remarquera au passage que Mimosa confond les poules avec les dindes et les chapons...mais ce n'est pas grave car on sait bien que non seulement elle est végétarienne mais qu'elle est aussi un peu phobique sur les bords surtout quand il s'agit de viande.

 

Le Sergent dût lui expliquer qu'il s'agit en fait de citadins qui achètent des poules et qui les élèvent dans la cour de leur immeuble ou dans leur bout de jardin. Il se serait ainsi vendu plus de 30000 poulaillers en 2011 dans les villes...

 

Il ne comprend pas que Mimosa ne partage pas son enthousiasme :

 

- Mais une poule, c'est un oeuf tous les matins au petit déjeuner et quand elle ne pond plus, on lui court après, on la croque et on la déguste...

 

Malgré tout, Mimosa reste de marbre. Malgré toute l'affection qu'elle porte aux petites poules naines depuis son enfance, elle ne se voit pas avec une poule à Paris. Quant à Aubépine, elle ne se voit pas du tout avec une poule qui perdrait ses plumes sur les tapis, qui mettrait des graines partout, qui caqueterait toute la journée et qui en plus, pourrait leur refiler la grippe aviaire. Donc pas du tout partante pour l'aventure...

 

Le Sergent est tout dépité. Sa joie a été de courte durée. Vivement qu'il soit plus grand et qu'il puisse faire ce qu'il veut ! Enfin, c'est ce qu'il croit.

 

Maya l'illusion est encore passée par là...

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 17:30

Enfin une bonne nouvelle : Depardieu votera certainement pour Sarkozy. Ce n'est pas tout à fait certain mais il dit être tenté de le faire.

 

Cela doit être vrai puisque Mimosa l'a entendu à la radio et lu sur Internet.

 

Cette nouvelle est très intéressante. En effet, Aubépine, Mimosa et le Sergent Cooper se faisaient du souci. Les deux Soeurs aussi, Elphège et Jeannette. Elles se demandaient bien qui pourrait voter Sarkozy en 2012 et qui plus est, qui aurait le courage de le dire...

 

Il l'a dit. Depardieu l'a dit.

 

Mais au fait, qui est Depardieu ???

 

Le Sergent avoue qu'il n'en sait rien. C'est quelqu'un qui ne fait pas partie de son monde. D'ailleurs de quel monde fait-il partie cet homme là ?

 

D'un monde où on peut voter une deuxième fois pour quelqu'un qui fait les mêmes promesses que celles qu'il n'a pas pu tenir pendant 5 ans...

 

Le Sergent trouve cela étrange mais il s'en fiche. Ces histoires là ne l'intéressent pas. Il a passé une très bonne journée et ça lui suffit amplement.

 

Non, ce n'est pas du tout une attitude égoïste car s'il est joyeux, cela fait des petites étoiles dans le ciel, des étoiles qui apportent de la joie à tous ceux qui les voient.

 

Et puis cet après-midi, alors qu'il se promenait dans la ville sainte, un automobiliste immatriculé dans le onzième département s'est arrêté pour lui demander où se trouve la grotte de Ste Thérèse...

 

Il devait croire que tous les lieux de pélerinage comporte une grotte miraculeuse.  Devant la réponse négative du Sergent, il s'est montré très déçu, voire extrêmement déçu...

 

Pas de grotte, pas d'apparition...Mais quelle sorte de sainte est-elle la petite Thérèse ? C'est ce qu'il a paru penser...

 

Le Sergent a eu beau lui parler de la Basilique, du Carmel mais rien n'a pu consoler cet homme.

 

Il a certainement décidé de quitter la ville, d'aller voir ailleurs, d'aller chercher du merveilleux ailleurs.

 

C'est comme ça a dit le Sergent, le Depardieu que je ne connais pas va voter pour Sarkozy que je connais, l'homme du onzième département cherchait du merveilleux sur mesure incapable de voir le merveilleux au bout de son nez...

 

Dans quel monde vivons nous a-t-il ajouté avant d'aller écouter de la musique qui réchauffe le coeur...

Partager cet article
Repost0