Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 17:46

Depuis samedi dernier, depuis qu'il est resté assis sur un banc assez longtemps dans les jardins de la Basilique de Lisieux, ville sainte, le Sergent Cooper s'est mis en tête de partir en pélerinage.

 

C'est certainement de voir toutes ces personnes passer devant lui, l'air tellement contentes et réjouies qui l'a décidé.

 

Aubépine et Mimosa lui ont alors expliqué qu'il pourrait revenir bientôt autant qu'il voudrait dans ces jardins et que cela équivalait à un pélerinage.

 

Malheureusement, il s'était renseigné et leur a rétorqué que :

 

1 - Cela fait des années que ce nesont plus des jardins mais un immense et horrible parking..

 

2 - Rester assis sur un banc ne rentre pas du tout dans le cadre d'un pélerinage mais dans celui de l'attente d'un soulagement dû à une certaine fatigue parfois passagère parfois aigue

 

3 - Que Lisieux est peut-être une ville sainte mais qu'il a bien compté le nombre de magasins de souvenirs et que ça ne le fait pas !

 

Cooper Labbé veut aller à :

 

 

lourdes.jpg

Lourdes ! Là où il pourra se laisser promener en fauteuil roulant toute la journée, aller à la psicine, toucher la paroi de la grotte et faire boutique toute la soirée. Il n'en démort pas, c'est là que le miracle qu'il attend se produira. Là et nul part ailleurs, il en est certain.

 

Bien que l'ayant interrogé sur la nature de ce fameux miracle attendu, Aubépine et Mimosa n'ont pas pu en savoir plus.

 

Essayant de le raisonner, Mimosa prit la décision de lui lire cet extrait des Essais de Montaigne : "Les plus belles vies sont celles qui se rangent au modèle commun et humain, avec ordre, mais sans miracle et sans extravagance"...

 

Pas convaincu du tout, le Sergent a non seulement réitéré sa demande d'aller à Lourdes afin d'y vivre un miracle mais a aussi précisé que n'importe comment, une vie sans extravagance ne l'intéresse pas du tout.

 

Mimosa et Aubépine vont devoir trouver un autre argument sinon elles sont bonnes pour aller rendre visite à Bernadette alors qu'elles ont Thérèse sous la main. Capricieux le Sergent Cooper, non ?

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 17:14

Que madame Lagarde aille jusqu'au bout de son mandat FMIste ou qu'elle aille en prison très bientôt suite à l'affaire Tapie, ce n'est vraiment pas un problème puisque ça y est, Mimosa a fait ses preuves : elle est prête à la remplacer !

 

En effet, elle s'est vraiment montrée très fine négociatrice ces derniers jours. Que ce soit avec Véolia en refusant leur système mutelle pour vieilles chaudières et tuyaux de gaz aérés, avec EDF en refusant leur gaz non indexé à un tarif non réglementé pour se diriger ensuite vers ce bon vieux Gaz de France estampillé franco-français et aujourd'hui même en négociant une baisse très importante de son forfait mobile + téléphone fixe + ADSL auprès de son téléphoniste, vraiment elle n'a plus rien à prouver et dès que la place sera libre, elle postulera.

 

A cet effet et afin de ne pas se retrouver le bec dans l'eau, elle a déjà fait paraître une petite annonce pour embaucher un ou une secrétaire efficace, disponible et bien comprenant.

 

Elle a reçu des milliers de réponses et bien qu'elle sache que ça ne se fait pas, elle a décidé de faire un choix photographique se disant que c'est quand même quelqu'un qu'elle aura sous les yeux de nombreuses heures au quotidien... Autant le ou la trouver à son goût. Et puis, on a beau dire mais on se rend quand même bien compte de la personnalité à travers une photo. Son choix s'est donc porté sur cette candidature qui lui semble de bon augure :

 

100_3201.JPG

 

 

En effet, c'est très important de savoir se reposer...

 

Cette personne lui a fait très bonne impression lors d'un premier contact téléphonique. Elle est disponible pour le moment et lorsque Mimosa lui a expliqué que c'est l'affaire Tapie qui décidera de la date de son entrée en fonction, elle a parfaitement adhéré au fait qu'une bonne moquette est tout à fait indispensable au bon fonctionnement du service. Elle adore voyager, n'a pas d'enfant et dit pouvoir s'adapter à toutes les situations. Le rêve...

 

Mimosa Goldstein, directrice du FMI

Cooper Labbé, secrétaire particulier de la directrice.

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 18:45

Oui, Mimosa est exténuée et par conséquent ne s'attardera pas trop à la rédaction de cet article quotidien de chaque jour car elle est vraiment dans un état épouvantable proche d'une syncope subliminale.

 

- Mais que lui est-il arrivé ?

 

- Elle a donné des coups de téléphone...

 

- Ce n'est quand même pas ça qui l'a fatiguée ? Elle était debout dans une cabine téléphonique qui sentait la gauloise et le sdf mouillé ? C'est pour ça qu'elle a pété les plombs et ressenti une telle fatigue ?

 

cabinetelephonique.jpg

 

- Pas du tout, ce n'est pas à cause du manque de confort mais à cause du manque de cohérence et de clarté de ce qui lui a été proposé :

 

D'abord, coup de fil à Véolia pour un abonnement d'eau fraîche, même pas bénite, à Lisieux. Jeune homme charmant au téléphone mais une fois le rendez vous pris, intervention d'un autre homme qui lui propose une "mutuelle" pour toutes opérations générant une intervention de services spécialisés, soit 5€ d'abonnement mensuel pour venir réparer une fuite d'eau, 5€ autres euros pour l'électricité et bien sûr encore 5€ pour les réparations afférentes aux problèmes de gaz...

 

- C'était pas gratuit tout ça avant, quand l'expression "Service Public" signifiait quelque chose ?

 

Fin de la conversation devant l'insolence de Mimosa...

 

Ensuite, coup de fil à EDF. Une jeune femme qui très gentiment propose à Mimosa de s'occuper aussi de son abonnement au gaz. Mimosa ravie... Chic, un coup de fil en moins.

 

A l'arrivée, lorsque la jeune alectricienne lui annonce qu'elle va lui soutirer 25€ par mois pour l'alectricité et 75€ pour le gaz, Mimosa commence à déchanter.

 

Et plus la journée passe, plus elle déchante jusqu'à ce qu'elle comprenne que le gaz proposé par l'EDF n'a rien à voir avec le bon gaz auquel elle est habituée depuis sa plus tendre enfance. Alors, mue par une énergie folle, elle décide d'appeler le Gaz de France, celui qu'elle connait, et au bout d'une trentaine de renseignements demandés et donnés, elle conclue un accord pour 24 € de gaz par mois !

 

Comme quoi le gaz de la dame de l'alectricité, c'était pas une affaire tout comme la mutuelle du monsieur de Véolia.

 

Mais sachez que Mimosa est fûtée et qu'on ne la manipule pas comme ça surtout quand on lui parle très vite au téléphone et qu'on emploie des mots qu'elle ne comprend pas. Là, elle se méfie...

 

Bien sûr, elle est exténuée après cette dure journée mais contente et fière d'elle ! Demain, elle téléphone à la dame de SFR, celle qu vient de faire une réduction à Aubépine Puget sur son forfait d mobile du fait qu'elle a une ADSL chez elle, alors que c'est celle de Mimosa. Va voir ce qu'elle va entendre, celle là...

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 14:12

Pas contente après les médias, pas contente après le maire de New York, pas contente de l'évolution de la société en général... Heureusement qu'il suffira d'un petit gâteau chocolaté et d'une bonne tasse de thé pour lui remettre les idées en place, sinon c'est le pétage de plombs assuré...

 

Les médias, voici ce qu'elle en dit aujourd'hui :

 

Hier 24 juillet, New York fêtait les premiers mariages gays et nos chers médias n'ont pas pu s'empêcher de montrer quelques photos de couples homosexuels, dont celui-ci qui fut montré en 1er :

 

mariagegay.jpg

 

Ces deux femmes, car oui il s'agit bien de deux femmes, sont certainement très sympathiques... L'une était en costard cravate et l'autre en robe longue avec une très jolie petite guirlande dans les cheveux...

 

Il n'empêche que Mimosa fulmine et pire encore... bien sûr, ces deux femmes sont tout à fait respectables et ont bien le droit de s'habiller comme elles veulent mais pourquoi avoir choisi de les montrer elles, si caricaturales alors qu'il y avait certainement plein de femmes beaucoup plus "lambdas" parmi les 1728 personnes ayant demandé à se marier ce 24 juillet 2011 ?

 

Quant à Michael Bloomber, maire de New York, il ne pouvait cacher sa joie déclarant ainsi : "Nous allons écrire l'histoire ce dimanche. Tout le pays aura à nouveau les yeux tournés vers New York"...

 

- C'était le 11 septembre 2001 la dernière fois ? demanda Cooper Labbé qui ne manque jamais une occasion de se faire remarquer...

 

C'est le même maire qui avait justifié le fait que DSK soit montré menotté dans tous les médias car ce monsieur qui n'a aucun état d'âme sur la pratique du "perp walk" (présentation des suspects devant les médias) affirme qu'en effet, il trouve la pratique humiliante mais que si les gens n'en veulent pas et bien qu'ils ne commettent pas de crime. Pour lui, la notion de présomption d'innocence ne signifie rien. Il ne la connait pas.

 

Et pour finir sur une note inqualifiable, car parfois les mots n'existent pas,  il faut savoir que les premières mariées de ce dimanche furent deux femmes toutes les deux grand-mères !!!

 

Mimosa en a les épaules qui tombent de dépit devant cet assaut de normalité...

 

Encore 2heures30 à attendre avant l'heure du thé. Pourra-t-elle tenir le le coup ?

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 17:11

On peut dire qu'il a eu peur le Cooper Labbé. En effet, le voilà parti en début d'après-midi avec ses mamans Aubépine et Mimosa pour aller chez son marchand de croquettes afin de se fournir en prévision de leur départ en vacances car il était inquiet. On ne sait jamais, là-bas en Bretagne pourrait-il trouver sa marque préférée ? N'en étant pas certain, il avait prit la décision de s'organiser et d'aller les acheter ce dimanche.

 

Stupéfaction en arrivant rue de Charenton ! C'était le chemin du Tour de France, vous savez les gens qui pédalent pendant des jours et des jours, qui boivent le champagne à l'arrivée sous l'auvent d'une banque jaune et qui finissent par arriver un beau dimanche de juillet sur les Champs Elysées. Et bien cette année, ces gens là appelés coureurs du Tour de France, avaient décidé de passer par les rues de Charenton, de Tolbiac, etc... exactement le chemin pour aller faire les courses de croquettes.

 

Heureusement sa maman Aubépine eut la bonne idée d'emprunter la passerelle du jardin de Bercy pour passer de l'autre côté de la rue. Bien sûr, cet itinéraire est interdit aux sergents mais l'Aubépine, pas toujours très commode, avait une réponse toute faite au cas où un gardien aurait l'outrecuidance de faire une réflexion. Heureusement ils n'en rencontrèrent pas et Mimosa suggera qu'ils étaient tous au bistrot en train de picoler comme d'habitude.

 

C'est ainsi que le Sergent  pu faire ses achats :

 

royalcanin.jpg

 

et rentrer chez lui bien content même si une autre contrariété l'attendait au coin d'une rue.

 

En effet, sur le chemin du retour, après une bonne centaine de voitures peinturlurées et klaxonnantes à tout vent et autant de motos pétaradantes, les coureurs arrivèrent enfin. Ils étaient très peu nombreux ce qui l'étonna mais ce qui le surprit le plus, ce qui l'anéantit complètement fût de voir Mimosa applaudir cette petite troupe après tout le mal qu'elle en avait dit.

 

 

Décidemment, il ne comprendra jamais tous les efforts entrepris par ses mamans pour tenter de paraître normales de temps en temps... 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 18:26

N'allez pas croire, fidèles lecteurs assidus, que la famille de trois de la rue Messoud Rebord s'est mise au football ou au rugby, ces choses où il faut marquer un but si l'on veut être un homme...

 

Ou bien au hand, au volley ou au basket, à ces sports plus féminins si l'on veut être une femme.

 

Il existe certainement d'autres choses où il faut marquer des buts mais Mimosa doit bien l'avouer, elle est assez ignorante de ces choses là. D'une part, elle n'a jamais été une grande sportive et d'autre part, elle a toujours fui l'esprit de compétition. En cherchant, elle trouverait certainement des trucs à but mais aujourd'hui elle n'a pas le temps.

 

Alors, ce titre d'où sort-il, que veut-il dire ?

 

Vous connaissez sûrement ce slogan entendu maintes fois à la radio :

 

"Choisissez bien, choisissez :

 

 

logobut.jpg

 

D'après les souvenirs de Mimosa, ce n'est pas sur France Culture qu'elle l'aurait entendu, une autre radio sans doute.

 

Mais oui, aujourd'hui tout le monde est parti à la ville pour faire des achats, pour meubler la nouvelle maison : des lits, des canapés, des fauteuils, des coussins, des tapis... Des couleurs, du confort pour apprécier la vie en province.

 

Il ne manquera plus qu'un petit panier pour le Sergent Cooper et le tour sera joué. La  famille, une fois installée, pourra enfin commander un petit frère pour Cooper Labbé. Un petit frère pas salissant et facile à vivre. Le Sergent semble avoir son idée sur le sujet...

 

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 18:06

Comment faire comprendre au Sergent Cooper qu'on peut avoir des informations importantes et de source sûre sans se sentir obligé de les divulguer ?

 

Comment lui faire comprendre que ça peut même être dangereux pour lui de dire ce que quelqu'un lui a confié sous le sceau du secret ?

 

Sans même parler d'un devoir de réserve mais d'une simple discrétion, celle qui permet de vivre entre gens civilisés, même ça il ne veut pas l'entendre.

 

Depuis ce matin, il veut dire quelque chose et veut le dire à tout le monde. Et du monde, il en connaît puisqu'il passe sa vie à se promener.

 

Mimosa a beau le traiter de "concierge" il n'y a rien à faire, il n'en démord pas. Il veut le dire sous prétexte qu'il  est à fond pour la transparence.

Il faut dire que l'information vient de Polenta Poichiche et Nougatine Montblanc en qui il a toute confiance.

 

Finalement, il a réussi d'un moment d'inattention de ses mamans, Aubépine et Mimosa, pour convoquer une conférence de presse et annoncer sa nouvelle du jour aux journalistes qui bien sûr, se sont rués selon leur bonne habitude.

 

C'est donc de ce point de presse qu'il a prit la parole ce matin

 

:100_3048-copie-1.JPG

 

pour annoncer que la Tristane Banon ne s'appelle pas du tout Tristane mais Marie-Dominique ! Un mensonge de plus dans l'affaire DSK et il tenait vraiment à le faire savoir au monde entier. L'information devrait sortir dans les journeaux dès demain matin.

 

Téméraire ou inconscient le Sergent ? L'avenir le dira...

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 14:53

Toujours très intéressés par les évènements, qu'ils soient mondiaux ou franco-français, Mimosa et le Sergent Cooper ont bien écouté les informations ce matin.

 

En effet, ils avaient entendu parler de négociations concernant les médecins et souhaitaient savoir si cela avançait. La réponse était positive, un accord ayant été signé cette nuit.

 

Il s'agirait d'un protocole d'accord entre l'assurance maladie et les médecins libéraux et il serait conclu pour 5 ans.

 

Ce protocole dit que les médecins qui le respecteraient pourraient toucher jusqu'à 9100€ par an sous forme d'une prime. pour cela, bien sûr, il conviendrait qu'ils respectent les objectifs fixés à la lettre : Prévention, Prescription et Informatisation des cabinets.

 

Bien sûr, leurs pensées sont tout de suite allées vers le bon docteur de Mimosa :

 

RomainsJules_Knock_4.jpg

 

 

Qui ne s'appelle pas tout à fait "Knock" mais qui écoute ses petits poumons avec autant d'attention. D'ailleurs elle a toujours peur que son chapeau tombe pendant l'auscultation mais jusqu'à présent, il n'en a rien été et elle a pu garder toute sa dignité et Dieu sait qu'elle y tient !

 

Mimosa et le Sergent se sont ensuite livrés à un petit calcul concernant le bon docteur :

 

En ce qui concerne la prévention, Mimosa ayant subi toutes sortes d'examens récemment, ils sont d'abord tombés d'accord pour lui accorder au moins 2000€. Puis, elle s'est souvenue qu'il ne lui demande jamais si elle va voir un spécialiste des choses féminines, alors ils lui ont retiré 1000€ car c'est quand même une grosse lacune.

 

Pour la prescription, il donne facilement des médicaments génériques mais pas toujours donc 2000€ aussi. Mais Cooper Labbé a fait remarquer que parfois il donne des médicaments qui ne servent à rien. Ils lui ont donc retiré à nouveau 1000€...

 

L'informatisation du cabinet leur a posé un gros problème car Cooper Labbé était certain qu'il s'agissait des cabinets pour aller faire pipi et il soutenait mordicus qu'ils n'avaient rien de moderne. Juste une vieille chasse d'eau et même pas de lavabo pour se laver les mains... Il pensait que de ce côté là le bon docteur n'avait strictement droit à rien.

 

Mimosa, plus incarnée dans cette vie matérielle que le Sergent, avait bien compris qu'il s'agissait de savoir s'il possédait un ordinateur et la réponse était OUI... Ce dernier n'étant pas du dernier cri, elle misait pour une petite prime de 500€.

 

Après leurs ajouts et leurs retraits, le bon docteur pouvait prétendre bénéficier d'une prime de 2500€ par an ce qui n'est quand même pas mal.

 

Mais Cooper Labbé crut bon de rajouter quelques critères comme l'exactitude et là, Mimosa ne put rien faire pour le dissuader de retirer 500€, l'attente étant souvent de plus d'une heure. Lorsqu'il  aborda ensuite le thème des magazines dans la salle d'attente, ce sont encore 500€ qui s'envolèrent.. Il ne restait donc plus que 1500€ pour l'année.

 

Mimosa essaya d'infléchir la situation en évoquant sa gentillesse, son attention et sa disponibilité. Mal lui en prit car le Sergent décida de retirer à nouveau 500€ pour le punir de répondre au téléphone pendant les consultations.

 

Voyant qu'il ne laisserait rien passer, Mimosa décida de changer de conversation car en continuant, elle pressentait que ce serait le bon docteur qui serait obligé de verser lui-même une prime à son ministre, celui de l'aspirateur...(affaire Ségolène/Frère Xavier).

 

Malgré tout, elle se promit de lui rendre la pareille lors de négociations concernant son docteur à lui. A bon entendeur salut Sergent Cooper !

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 14:14

Ce matin, Mimosard et Coopard étaient partis se promener sur le boulevard. En passant devant le square, ils aperçurent madame Couillard qui se dirigeait vers madame Louchard.

 

Chic, se dirent-ils, une petite ragotarde en perspective. Planquons nous derrière cet étendard pour les écouter.

 

Ce fut madame Couillard qui entama la conversation :

 

- Bonjour madame Fouchard, ça va t'y ?

 

- Ca va bien madame Couillard, mais moi c'est madame Louchard, pas Fouchard.

 

- Ah, excusez-moi, faudra que je m'en souvienne. Avez vous entendu aux informations, ils ont dit que le DSK se conduit comme un hussard avec les femmes ?

 

- Non  madame Couillard, comme un soudard, mais moi ça ne m'étonne pas vous savez. Avec ces gens là, faut s'attendre à tout.

 

- Vous avez raison. On m'a bien dit que sa dame serait une cougar. Vous vous rendez compte ?

 

femme-cougar.jpg

 

On l'a échappé belle quand même. : un troussard et une cougar à l'Elysée. Pour quoi serions nous encore passés aux yeux du Monde, je vous le demande.

 

- Les gens n'ont plus de moralité, vous le savez bien. Et votre moutard, que devient-il ?

 

- Il vendait des buvards mais il en a eu marre, alors il est routard. Et le vôtre ?

 

- Il aurait bien aimé faire routard mais il est trop froussard. Alors, il  fait loubard et un peu soulard aussi, de temps en temps.

 

- C'est bien tout ça mais il faut que j'y aille car il se fait tard et je dois passer prendre ma poutargue pour midi. Et vous qu'avez vous prévu pour le déjeuner ?

 

- Oh je pense qu'une poularde fera l'affaire.

 

- Au revoir madame Fouchard,... heu Louchard

 

- Au revoir madame Couillard, à plus tard.

 

Très contents de cette petite parlote volée aux deux commares, Mimosard et Coopard reprirent tranquillement leur promenade. Vraiment, ils n'étaient pas allés sur le boulevard pour rien, on peut le dire ! Coopard à qui cette conversation avait donné des idées se demanda s'il ne ferait pas anar dans la vie. Faut voir... Peut-être un peu trop trouillard pour ça...

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 14:30

C'est le Sergent Cooper qui ne va pas bien du tout.

 

Il est triste, neurasthénique et anorexique. Il est extrêmement perturbé par les voyages de sa maman Aubépine, les déplacements vers la bonne ville de Lisieux, les visites de maisons et d'appartements, la tentative avortée de petit caca sur les tapis du grand hôtel de l'Espérance. Trop, c'est trop !

 

Alors, il fait dodo, refuse de manger alors qu'il avait un appétit féroce ces dernières semaines, du jamais vu.

 

Mimosa ne sait plus quoi faire. Elle cherche tout ce qui pourrait le distraire. Elle lui dit qu'Aubépine va revenir, qu'elle ne va plus tarder, que bientôt il sera en vacances et qu'il pourra faire le fou sur la plage, mais rien ne fonctionne.

 

C'est un fait avéré : Il a la tête à l'envers !

 

Pour lui faire plaisir, Mimosa essaiera ce soir de lui donner un petit morceau de jambon italien. Généralement, il saute de plaisir et lui arrache un morceau de doigt lorsqu'elle lui en propose. Elle est tellement désespérée de le voir dans cet état qu'elle est en effet prête à renoncer à une phalange. Ce n'est pas peu dire... (svp. merci de ne pas faire d'allusion à une autre forme de phalange, mot à employer avec prudence).

 

Malgré tout, elle a encore un espoir, une idée qu'elle garde au cas où il tomberait encore plus bas, encore plus dans la dépression.

 

Si vraiment demain il ne va pas mieux, s'il refuse toujours de manger, elle lui parlera de l'aménagement de la future maison de Lisieux, celle de la rue Basse Navarin et elle lui montrera cette photo :

 

Lit-Polenta.jpg

Celle du petit lit destiné à Polenta Poichiche dans sa petite chambre du grand appartement lexovien, avec juste un petit bout de papier déchiré quil pourra continuer à arracher lorsqu'il viendra lui faire la fête le matin.

 

Et elle est certaine qu'il ne poura pas s'empêcher d'éclater de rire !

 

Trop joli le lit, la la la la li...

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de mimosagoldstein.over-blog.com
  • : un blog satirique
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens