Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 17:12

- Allo ? Bonjour Aubépine, comment allez-vous ?

 

- Bien Simone, très bien...

 

- Vous ne travaillez pas aujourd'hui ?

 

- Non Simone, aujourd'hui c'est dimanche...

 

- Ah oui. Où avais-je la tête. Est-ce que le Sergent est là ?

 

- Non, il est encore à Londres pour le diamond jubilee. Il a rencontré Paul Mc Cartney qui l'a invité à prendre un verre hier soir. Vous savez comment c'est, on prend un verre, un 2ème, etc...

Finalement, il a loupé son train. Il ne rentrera que demain.

 

- Ah oui. Et Mimosa ?

 

- Elle est en relaxation...

 

relaxation.jpg

 

- Ah oui ? Elle dort ?

 

- Mais non Simone, elle ne dort pas. Elle passe la journée avec ses copines de relaxation et elles font un travail sur les pieds et les mains...

 

- Ah oui ? Et ça sert à quoi de faire des pieds et des mains ?

 

- A se régénérer...

 

- Elle avait besoin de se régénérer ?

 

- Oui Simone...

 

- Je pense que ça va lui faire le plus grand bien. C'est dommage qu'elle ne m'en ait pas parlé, je serais bien venue avec les soeurs Elphège et Jeannette. La prochaine fois, dites lui de m'en parler. Vous voulez bien ? Et Polenta, vous savez où elle est ?

 

- Oui, elle est en méditation avec Nougatine...

 

- Ah oui ?

 

- Oui Simone, c'est comme ça : Pendant que vous cherchez des gens à qui parler pour occuper votre dimanche, il y en a d'autres qui attendent leur train à la gare de St Pancras, ou qui se relaxent, ou qui sont tranquilles chez eux en train de lire ou bien qui méditent dans le silence...

 

- Ah oui ? Mais ce n'est pas très convivial...

 

- Non Simone, ça ne l'est pas mais il faudra vous y faire car bientôt la convivialité ne sera plus à la mode. Ce sera chacun pour soi et Dieu pour tous. Une mode attendue par bien des gens qui n'en peuvent plus de ces histoires de convivialité, de Fête des voisins, de partage, etc...

 

C'était un extrait de dialogue dominical totalement inintéressant entre Simone et la pauvre Aubépine qui a bien regretté ensuite d'avoir décroché le téléphone...

 

Pour une fois qu'elle répondait...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 16:42

Ca y est, Mimosa a enfin compris cette histoire de jubilé ! Il était temps, vraiment temps sinon elle serait passée pour une idiote et même plus ce qui aurait été très dommageable pour elle-même ainsi que pour son image d'elle-même...

 

En effet, elle pensait qu'un "Jubilé" c'était une façon de dire qu'on était arrivé au 50ème anniversaire d'un exercice, d'une vie, d'un règne et qu'il était souhaitable de le fêter dans la plus grande convivialité...

 

Par conséquent, elle ne comprenait pas cette affaire de "Jubilé de la Reine Elizabeth II" qui allait fêter ses 60 ans de règne.

 

En plus, pour compliquer l'affaire, le couronnement ayant eu lieu en juin 1953, Mimosa n'arrivait pas à comprendre pourquoi ce jubilé de 60 ans au lieu de 50 avait lieu la 59ème année de son règne !

 

Si Raymond Devos avait été encore de ce monde, elle lui aurait passé un coup de fil afin qu'il l'éclaire sur le sujet. Il aurait certainement été capable de le faire.

 

Malheureusement, Devos étant parti pour un autre monde, elle a dû se débrouiller toute seule. Avec succès toutefois...

 

Voici donc la clé de l'affaire :

 

La Reine Elizabeth The Second fête bien son jubilé mais il s'agit d'un "Diamond Jubilee", célébration qui marque le 60ème anniversaire d'un évènement s'il s'agit d'une personne ou qui marque le 75ème anniversaire dans le cas d'une institution (ex : les 75 ans d'une université)...

 

Voilà une affaire réglée...

 

Oui mais la date ? Ce décalage d'une année ?

 

Il y a aussi une explication : la Reine a accédé au trône le 2 février 1952 à la suite du décès de son père mais le couronnement officiel n'a eu lieu qu'un an plus tard...

 

C'est pourquoi ce diamond jubilée a lieu en ce moment...

 

Cette histoire de jubilé a été un réel souci pour Mimosa. C'est vrai, elle s'est fait un souci d'encre se demandant si elle devait contacter Buckingham pour dire qu'il y avait une erreur sur le terme employé et une autre sur la date anniversaire.

 

Heureusement qu'elle a eu l'idée de vérifier ! Cela va sans doute éviter un incident diplomatique qui serait retombé sur ce pauvre Fabius...

 

Il a déjà eu assez de soucis comme ça il y a quelques années. Mimosa en aurait été fort marrie de le mettre une fois de plus dans l'embarras.

 

Enfin, l'affaire est réglée et le Sergent qui a prit l'eurostar ce matin a promit de rapporter un souvenir de Londres :

 

theiere.jpg

 

Un souvenir qui devrait enchanter Mimosa...

Partager cet article
Repost0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 15:12

Mimosa et le Sergent Cooper sortent de réunion. Mimosa un peu énervée comme d'habitude. Ce n'est pas de sa faute mais elle ne supporte pas les réunions qui durent, que durent, qui n'en finissent jamais...

 

C'est un véritable supplice pour elle.

 

Pourquoi tant de gens aiment-ils monopoliser la parole ? Pour raconter leur vie ? celles de leurs enfants, de leurs parents, enfin d'un tas de gens...

Pour briller aussi parfois, pour se raconter, pour avoir l'air important...

 

MAIS cela n'intéresse pas du tout Mimosa...

 

Elle est d'accord pour faire une réunion, un ordre du jour que l'on considère item par item et après on se dit au revoir, on se salue et on rentre chacun chez soi. Voilà...

Pourquoi passer des heures à parler de tout et de rien alors qu'elle serait si bien chez elle en train de lire ou de regarder Dr House à la télévision en mangeant des Michokos, nouvelle recette...

 

Aujourd'hui, la réunion portait sur l'organisation de cette fin de semaine.

 

Le Sergent voulait partir quelques jours à Punta Cana :

 

puntacana.jpg

 

Mimosa n'était pas d'accord. Elle sait bien que c'est le genre d'endroit idéal pour tomber en dépression...Sans parler de la situation du pays qui pose aussi un gros problème éthique...

 

Elle était d'accord pour partir mais moins loin, quelque part en Europe par exemple.

 

Aubépine jointe en visioconférence précisa tout de suite qu'elle ne voulait pas aller en Allemagne tant qu'Angela serait chancelière...

 

Le Sergent proposa l'Angleterre. Très bonne idée mais avec le Jubilé, ça n'allait pas le faire, trop de monde partout.

 

Et la Grèce ? Mais voyons on ne peut pas aller dans un pays où les gens ne payent pas leurs impôts !

 

Et l'Espagne ? Un pays dont le roi va chasser l'éléphant au Botswana ! Et Babar alors ???

 

En Italie ? Ils avaient quand même voté Berlusconi...

 

Mimosa proposa alors de rester à Paris et d'aller se promener le long des quais de la Seine. Redoutant que l'assemblée reparte dans diverses tergiversations, elle mit l'affaire au vote en deux temps et trois mouvements...

 

L'assemblée surprise vota OUI à l'unanimité...

 

C'est décidé : Promenade le long des quais de la Seine dimanche prochain...

 

Et Samedi ?

 

Samedi ? Ménage, lessive, courses...

 

Un peu déçu le Sergent Cooper, on dirait...

Partager cet article
Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 15:22

A Madame Poichiche :

 

"Chère Madame,

 

Une fois de plus, nous avons critiqué à tort et à travers et je pense qu'il serait temps que nous nous repentions et fassions amende honorable.

 

En effet, nous n'avons jamais été très tendres avec Madame Duflot. Nous avons même beaucoup ricané à son propos.

 

Je me souviens, il y a peu de temps, avoir menacé de me suicider si elle était nommée ministre de l'environnement. Il se trouve qu'elle a hérité du logement ce qui a repoussé mon suicide à une date ultérieure.

 

En ce qui vous concerne, vous vous êtes abondemment moquée d'elle et de cette histoire de couches-culottes qui remonte maintenant à quelques années, vous faisant ainsi l'écho d'Elisabeth Badinter pour qui vous avez une grande estime ce que l'on peut comprendre aisément.

 

Mais je me souviens aussi de votre attente d'un "livret A bis" dont vous m'avez parlé à diverses reprises et auquel vous aviez l'air de tenir énormément...  

 livretA.jpg

 

Vous pensiez que la décision serait prise par Bercy et cela semblait logique.

 

Mais en fait, cela ne l'était pas puisque la raison d'être du  Livret A est de permettre la construction de logements sociaux...

 

C'est pourquoi, c'est bel et bien madame Duflot qui vient d'annoncer, aujourd'hui même, que le plafond des dépôts de ce Livret magique sera doublé très prochainement, sans toutefois s'engager plus avant en donnant une date.

 

Voilà où nous en sommes avec nos perpétuelles railleries...

 

Que faire maintenant ? Je proposais en début de lettre de faire amende honorable. C'est une possibilité.

 

Nous pourrions aussi faire comme si de rien n'était...

 

Toutefois, connaissant votre goût pour la polémique et la politique, je vous propose de trouver une petite chose qui pourrait faire que nous puissions continuer à critiquer madame Duflot sans tomber bien sûr dans des critiques sur son physique ou son habillement ce qui manquerait de dignité.

 

Restons dignes madame Poichiche, restons dignes en toutes circonstances...

 

Je vais également demander une consultation à madame Puget ainsi qu'au Sergent Cooper.

 

En attendant, je vous souhaite un bon voyage car mes services m'ont avertie que vous êtes actuellement dans un train en route vers un lieu de villégiature tenu secret.

 

Bien cordialement. Bisous. (formule employée en Haute Normandie...)

 

Mimosa Goldstein."

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 14:35

On se doutait bien que la campagne pour les législatives ne se passerait pas forcément bien à Henin-Beaumont et c'est le cas, c'est même le caca comme dirait le sergent Cooper quand il est énervé...

 

Des "gens" d'extrême-droite, avec l'accord du FN, auraient distribué de façon anonyme des tracts où il est dit qu'il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb avant d'appeler à voter Jean-Luc Mélenchon...

 

C'est tout à fait dans le style de l'extrême-droite et c'est affligeant. Il n'y a vraiment que les militants du Front National pour trouver cela drôle...

 

C'est donc nul et affligeant. Malheureusement les autres nouvelles du jour sont toutes aussi génératrices de stress.

 

En voici un exemple :

 

Le Sergent a apprit qu'une Ferrari quitte TF1 et que ça a l'air grave. Il a fait son enquête et se pose la question suivante :

 

S'agit-il de la présentatrice blonde du JT de TF1 ou bien d'une autre Ferrari dont il a entendu parler il y a bien longtemps :

 lolo.jpg

 Il se demande même s'il ne s'agirait pas d'une même et unique personne, l'une s'appelant Laurence et l'autre Lolo...

 

C'est vrai, de Laurence à Lolo, il n'y a qu'un pas...

 

Il ne sait pas. Il aimerait que quelqu'un lui apporte la réponse car il entend parler de cette démission depuis ce matin à la radio, il l'a lue dans la presse, il pense donc que cela doit être extrêmement important.

 

Il ne peut pas se permettre de faire une erreur sur la personne si des journalistes viennent lui demander son avis. C'est sa crédibilité qui est en jeu...

 

En plus, il connait bien le corporatisme de cette profession. S'il commet un impair, ils le lui feront payer jusqu'à la lie...

 

Par conséquent, si quelqu'un peut lui dire qui est vraiment cette Laurence Ferrari, ce serait gentil...

Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 17:25

"Veni, Sancte Spiritus

Et emitte caelitus

Lucis tuae radium"

 

Ce qui donne en français :

 

"Viens, Esprit Saint

Et envoie du haut du ciel

Un rayon de ta lumière"

 

Extrait d'une des 4 hymnes médiévales conservées à l'issue du concile de Trente et mise en musique par Guillaume Dufay, Josquin des prés, Roland de Lassus et bien d'autres musiciens encore.

 

Mimosa serait-elle obsédée par l'Esprit Saint depuis la Pentecôte ? Il faudrait lui dire que c'est terminé jusqu'à l'année prochaine et qu'il serait bien qu'elle passe à autre chose. Cela montrerait qu'elle en est capable et tout le monde serait rassuré...

 

Mais laissons lui la parole une dernière fois à ce sujet si elle a vraiment quelque chose à dire...

 

Oui bien sûr, elle a même plusieurs choses à dire à ce sujet :

 

Voilà, l'Esprit Saint a frappé tellement fort qu'une dizaine de personnes ont perdu l'équilibre alors qu'elles étaient tranquillement en train d'attendre leur train sur le quai de la gare. Déséquilibrées, elles sont tombées, le train arrivait et elles sont mortes...

 

suicide.jpg

 

Ce n'est quand même pas courant...

 

Dans le même temps, Il tombait également très fort sur la tête de madame Lagarde lui faisant dire que les grecs ne payent pas leurs impôts, leur reprochant ce fait oubliant du coup qu'elle-même n'en paye pas...

 

L'Esprit Saint est la seule explication...

 

On sait bien qu'il ne sait pas toujours contrôler la vitesse à laquelle il arrive sur terre...

 

Mimosa doit aussi enquêter sur le tremblement de terre italien. Le Vatican n'étant pas loin, ce serait bien un coup de l'Esprit revenu mettre de l'ordre au Palais et descendu trop vite du ciel. Il faut voir.

 

Enfin, c'était juste quelques observations...

 

Maintenant, c'est promis elle va passer à autre chose.

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 15:38

Pendant que Cannes célébrait, via son festival, la palme d'or remise à Mickaël Haneke, le cabinet d'investigation Glodstein-Labbé travaillait dur.

 

Ainsi va la vie, pendant que certains boivent du champagne, d'autres pistent, font le guet, planquent en mangeant un vieux casse-croûte tout en critiquant le metteur en scène qui a obtenu la plus haute récompense cette année à Cannes, tout cela parce qu'ils n'ont pas aimé plusieurs de ses films, en particulier "la pianiste" et "le ruban blanc" qu'ils ont trouvés très ennuyeux malgré le jeu excellent des acteurs.

 

Donc, les deux détectives ont critiqué le choix du jury tout en observant...

 

L'enquête leur a été confiée par une femme qui désire que son nom reste inconnu.

 

Voici les faits précis : Cette femme a été interloquée hier matin dimanche 27 mai 2012 par un attroupement sur la place de la Cathédrale de la ville sainte.

 

Elle a d'abord cru que toutes ces personnes présentes sortaient de la messe de 11heures mais celle-ci n'étant pas terminée, elle a trouvé cela très louche...

 

Ce qui lui a semblé bizarre aussi, c'est qu'elles étaient toutes ou presque vêtues de blanc et qu'elles s'embrassaient toutes très chaleureusement et très peu naturellement, lui rappelant ainsi certains stages de yoga auxquels elle avait eu l'occasion d'assister.

 

Cette femme a tout de suite pensé que c'était un coup de l'Esprit Saint. A ce propos, elle a fait remarqué aux deux enquêteurs que c'est beaucoup plus chic de parler de l'Esprit Saint que du Saint Esprit. Cela fait un peu plus intellectuel ayant lu les textes sacrés.

Ils ont acquiescé. ils étaient au courant.

 

Elle a tout de suite pensé à un groupe charismatique célébrant la Paix apportée par la colombe.

 

Elle voulait en avoir la certitude, en avoir le coeur net, pensant qu'un tel groupe ne pouvait exister dans la ville de la petite sainte.

 

Il ne fallut pas très longtemps aux deux détectives pour trouver la réponse : Un tel groupe existe bien. Il se nomme : 

 

eglisedela-source.jpg

 

"L'église de la Source" et se réunit dans une ancienne cave à vin près de la gare pour prier Dieu...

 

Enquête rapidement menée...

 

Le cabinet Goldstein-Labbé reste certainement l'un des plus sérieux de la place de Lisieux, ville sainte ouverte aujourd'hui à l'église de la source, demain à on ne sait qui...

 

En effet, personne ne peut dire de quoi sera fait demain si dans une ville qui abrite un carmel, une basilique, une cathédrale et un certain nombre d'églises, il faut que les charismatiques s'en mêlent...

 

Les gens n'en n'ont jamais assez, a déclaré le Sergent Cooper, en allumant une énième cigarette, tel Humphrey Bogart à qui il ressemble de plus en plus...

 

A moins que ce ne soit Nestor Burma. Faut voir...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 12:55

Quel dommage que le Sergent Cooper et Polenta Poichiche ait loupé leur avion pour Bakou hier en début d'après-midi car ils auraient surement remporté le grand prix de l'Eurovision.

 

Il faut dire qu'ils avaient répété pendant des mois et que leur duo aurait fait fureur là bas...

 

Malheureusement, Mireille Dumas leur avait donné un mauvais horaire et c'est ainsi qu'ils ont pu voir l'avion décoller alors qu'ils arrivaient à Roissy Charles de Gaulle.  avec l'autobus 215.

 

Très déçus tous les deux de ne pas pouvoir représenter la France, ils se sont consolés en se remémorant la conférence qu'ils venaient d'écouter au stade de France et qui les avaient passionnés.

 

C'était la grande historienne, Aubépine Puget, qui avait parlé longuement de l'évolution de l'homme vers la convivialité.

jeanne

 

Elle avait notamment expliqué que l'homo sapiens a vécu 70 000 ans en voyant au grand maximum une trentaine de personnes par jour mais le plus souvent beaucoup moins et uniquement le dimanche.

 

Depuis 20 ans, on vit autrement sous le patronage de Sainte Convivialité provoquant ainsi l'extinction de 30% des espèces animales.

 

Où est l'erreur, demande-t-elle ?

 

Cela ne va pas, ajoute Aubépine Puget, l'homme est trop complexe pour être en tas les uns sur les autres tout le temps.

Ce mode de vie n'est pas éco-compatible : pas compatible avec la nature, pas compatible avec la nature humaine.

 

Voilà, d'après Aubépine Puget, cette histoire de convivialité, de partage à tout prix, ne daterait que d'une vingtaine d'années et serait totalement contre-nature.

Elle conseille, à ceux qui ne l'auraient pas encore fait, d'entrer en résistance.

 

Cette conférence leur a beaucoup plu.

 

Tant pis pour l'Azerbaïdjan, c'est que ça ne devait pas se faire.

 

Quant à l'avenir de leur duo, ils cherchent quelqu'un qui pourrait leur louer une salle afin qu'ils se produisent sur scène le plus tôt possible, c'est-à-dire avant qu'ils aient oublié les paroles de leur chanson !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 12:49

Que nadie sepa mi sufir....

 

Le titre d'une chanson entendue en Argentine par Edith Piaf lors d'une tournée et qui deviendra "La Foule" :

 

"Je revois la ville en fête et en délire

Suffoquant sous le soleil et sous la joie

Et j'entends dans la musique les cris, les rires

Qui éclatent et rebondissent autour de moi...

 

Emportés par la foule qui s'élance

Et qui danse

Dans une folle farandole"....

 

Mimosa et le Sergent Cooper adorent cette chanson, surtout en espagnol. Elle est encore plus belle.

 

Mais pourquoi ce goût pour cette ritournelle ?

 

Oui, on peut se poser la question. On est en droit de se la poser car après tout :

 

Oui après tout, tout le monde sait bien qu'ils n'aiment pas :

 

- La ville en fête et en délire... Cela fait beaucoup trop de bruit !

 

- Suffoquant sous le soleil et sous la joie... Ils détestent tous les deux le soleil lui préférant de loin sa cousine la Lune !

 

- La musique, les cris, les rires.... Encore du bruit et parfois même des rires vulgaires, voire ordinaires. On sait que cela peut arriver....

 

- Pour finir, la foule...

 

 

foule2.jpg 

On peut en effet s'étonner qu'ils célèbrent la foule tous les deux alors qu'ils se sont promis de ne plus s'y mêler, jamais au grand jamais...

 

Ils ont même refusé, ce matin, de se rendre au marché de la ville sainte de peur d'être écrasés par cette foule qu'ils détestent, préférant se rendre tranquillement au Jardin Public afin de faire une marche méditative le long du bassin...

 

Malgré tout, ils aiment cette chanson...

 

Comme quoi chaque personne est un monde bien particulier et complexe...

Partager cet article
Repost0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 14:58

En écrivant ce mot "Folie" il est venu un air dans la tête de Mimosa. Elle aimerait bien le chanter à tue-tête mais elle craint que cette chanson ne lui donne un coup de vieux auprès des voisins...

 

- Un air qui rime avec "folie" ? Ca ne serait pas :

 

"Toi ma ptite folie, toi ma ptite folie

Mon ptit grain de fantaisie"...

 

Mais si c'est ça ! C'est cela même...

 

 Finalement ce n'est pas si vieux. Cela doit juste dater des années 50, de la fin des années 50 sans doute et c'était interprété par Line Renaud qui n'était pas encore une vieille dame et qui n'avait pas non plus encore fait carrière à Las Vegas coaché par Loulou...

 

Mais ce n'est pas de cette folie dont il s'agit aujourd'hui mais d'une folie qui a complètement traumatisé Mimosa et le Sergent Cooper, la folie des parisiens qui partent en long week-end ensoleillé de la Pentecôte.

Il va encore être content l'Esprit Saint !

 

11h - Métro ligne 6 : Le Sergent a failli se faire assomer plusieurs fois par des valises que les gens trainent derrière eux sans jamais se soucier de l'itinéraire qu'elles empruntent. Curieux...

 

11h35 - Arrivés dans le train, grosse embrouille entre des passagers qui ont réservé leurs places et qui trouvent quelqu'un à cette place.

Mimosa et le Sergent comprennent vite que la plupart des passagers de la ligne Paris-Trouville ne font pas la différence entre "acheter un billet" et "réserver sa place".... Affligeant...

 

12h00 - Le train roule depuis 15 minutes. Un gros bruit suivi de cris... Une énorme valise est tombée sur la tête d'un passager !

S'ensuivent beaucoup de cris, de commentaires, d'allées et venues en tout genre dans le train. A qui la faute ?

A la SNCF ? Au passager qui a mal rangé sa grosse valise ? Au passager qui l'a reçue sur la tête et qui n'aurait pas du s'assoir à cet endroit ?

Allez savoir...

 

12h30 - A nouveau grosse embrouille entre un couple de passagers qui demandent un peu de silence au groupe qui entoure le blessé.

Réactions très vives de femmes s'occupant du blessé (qui finalement va bien mais qui craint les suites...)

Le coupe répond qu'il n'en n'a rien à faire du blessé, que ce n'est pas son problème.

Le blessé retrouve toute sa vigueur pour les traiter de cons...

 

13h00 - Le contrôleur prend les choses en mains. Les femmes soignantes lui refont toute la scène plusieurs fois afin qu'il comprenne bien la situation.

 

13h25 - Le Sergent et Mimosa descendent du train, harassés, hagards se demandant où va le monde...

 

Mimosa émet une idée. Ce monde ne serait-il pas en train de devenir fou ?

 

folie.jpg

 

Une folie qui ne serait malheureusement pas celle chantée par Line Renaud, une folie qui ne serait assortie d'aucun grain de fantaisie...

 

Le Sergent et Mimosa ne peuvent pas rester dans cet état. Ils doivent faire quelque chose, ils vont faire quelque chose sinon ils risquent de sombrer dans la dépression, une véritable nervous breakdown...

 

Mimosa pense bien à une petite liqueur de dame avec un bon glaçon, une petite liqueur qui lui procurerait une douce chaleur en passant dans la gorge, le Sergent pencherait pour une galopade interdite dans les pelouses du Jardin Public avant de se retrouver devant une bonne tasse de thé à l'ermitage de la rue Basse Navarin...

 

Blaise Cendrars disait que la folie est le propre de l'homme. Que penserait-il des passagers de la ligne Paris-Trouville les veilles de longs week-ends ?

La question est posée...

 

 

Partager cet article
Repost0